16.03.2019 à 15:22

TennisNadal: «On va peut-être en payer le prix»

Pour l'Espagnol, le ciment abîme le corps des joueurs. Il souhaite une surface moins «traumatisante».

Rafael Nadal en action à Indian Wells.

Rafael Nadal en action à Indian Wells.

Keystone

Rafael Nadal a dit vendredi espérer que le tennis se jouera un jour sur une surface moins traumatisante que le ciment, pour préserver la santé à long terme des joueurs.

«Quand on regarde tous les autres sports, c'est difficile de trouver un sport qui se pratique à haut niveau sur une surface aussi dure que le tennis avec le ciment, surtout quand on voit tous les changements de direction brutaux que nous faisons en match», a-t-il expliqué après sa qualification pour les demi-finales du Masters 1000 d'Indian Wells.

«J'aime jouer sur surface dure, mais mon corps moins. Je ne suis pas le seul à être confronté à ce problème», a poursuivi l'Espagnol, touché au genou droit lors de son quart de finale contre le Russe Karen Khachanov 7-6 (2) 7-6 (2). «Ce serait bien que dans quelques années, dans 15 ou 20 ans, on mette au point une surface moins traumatisante pour les organismes», a lancé l'Espagnol, qui s'est défendu de plaider pour sa surface de prédilection, la terre battue.

Mais «le circuit ne va pas changer comme ça», a-t-il estimé. «Je ne parle pas uniquement pour la carrière des joueurs, mais aussi pour leur après-carrière. On va peut-être en payer le prix quand on aura 45 ans ou plus et ce ne sera pas très beau. Quand on voit comment d'anciens joueurs marchent, c'est dur parfois», a-t-il conclu.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!