Actualisé 01.05.2013 à 07:47

GrogneNaoëlle, gagnante et détestée

La victoire de Naoëlle D’Hainaut à «Top Chef 2013» a mis en colère de très nombreux téléspectateurs.

von
Melina Schröter

La grande assurance de Jean Imbert, Top Chef 2012, n’avait de loin pas fait l’unanimité. En 2011, la finaliste malheureuse Fanny Rey agaçait par son autoritarisme exacerbé. Mais aucun candidat du télé-crochet culinaire de M6 n’avait autant déchaîné la rage des téléspectateurs que Naoëlle D’Hainaut, Top Chef 2013 depuis lundi soir. Une véritable haine qui est allée grandissante au fil des épisodes. Il faut dire que de discrète et effacée au début, la jeune sous-cheffe du Bristol s’est révélée semaine après semaine une redoutable compétitrice, affublée selon ses détracteurs de tous les défauts. Ingrate, volontiers élitiste, préférant le jugement des chefs à celui des non-professionnels «qui ne peuvent pas juger la grande cuisine», voleuse – qui a oublié la désormais célèbre affaire des crevettes volées sur le plan de travail de Yoni? – chouineuse, Naoëlle ne trouve décidément pas grâce aux yeux du public de M6.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!