Santé - Nathalie Marquay: Pourquoi Jean-Pierre Pernaut lui a demandé d’avorter
Publié

SantéNathalie Marquay: Pourquoi Jean-Pierre Pernaut lui a demandé d’avorter

L’ex-présentateur du 13 heures de TF1 a eu peur pour la vie de sa femme lors de sa deuxième grossesse.

Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay se sont connus en décembre 2001. Ils ont aujourd’hui deux enfants.

Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay se sont connus en décembre 2001. Ils ont aujourd’hui deux enfants.

Getty Images

Entre Nathalie Marquay et Jean-Pierre Pernaut, c’est l’amour fou depuis bientôt 20 ans. Ils se sont rencontrés le 8 décembre 2001, lors de l’élection Miss France de Sylvie Tellier. Tout juste un an plus tard, elle accouchait de leur premier enfant, Lou. L’année suivante, ils accueillaient leur petit Tom. Des moments de joie qui ont pourtant bien failli tourner au drame…

Nathalie Marquay en parle dans son nouveau livre «Moi, j’y crois - Mes anges, mes guides, mes prémonitions…», disponible le 16 septembre 2021. La maman de 54 ans a su être enceinte de Lou «dès l’instant de sa conception», confie-t-elle en faisant référence à son don de clairvoyance. Pour Tom, ce fut la même chose: «Pas besoin d’attendre longtemps, à l’approche de mes menstruations, mon test était positif! Je le savais.» Cette nouvelle, bien que merveilleuse pour la petite famille, comportait tout de même un risque pour la santé de l’épouse de Jean-Pierre Pernaut. Son gynécologue a essayé de la convaincre d’avorter: «deux césariennes dans un laps de temps aussi rapproché, tout juste un an, sérieusement, vous n’y pensez pas Nathalie!»

«Une succession d’épreuves terriblement lourdes»

Elle l’avoue elle-même, ça n’était pas une bonne idée: «C’est la science qui parle, la science qui me dit qu’après trois chimios, m’être retrouvée enceinte à un âge déjà avancé, 35 ans, et avoir accouché sous césarienne, cela représente pour mon corps une succession d’épreuves terriblement lourdes», explique Nathalie Marquay dans son livre. Les médecins et Jean-Pierre Pernaut étaient certains qu’elle ne survivrait pas à cette nouvelle épreuve. Son époux lui avait même demandé de «renoncer à cette grossesse» par «peur de perdre la femme qu’il aime». Pourtant, Tom est bien venu au monde et toute la famille se porte aujourd’hui très bien.

(LeMatin.ch)

Votre opinion