Nathan Drake et ses amis se refont une beauté sur PS5
Publié

Jeu vidéoNathan Drake et ses amis se refont une beauté

La version PS5 d’«Uncharted 4» et son dérivé «Lost Legacy» débarque vendredi avec quelques améliorations techniques. Ça vaut l’os?

par
Jean-Charles Canet
1 / 6
Nathan Drake. Au début d’«Uncharted 4», l’aventurier porte des pantoufles mais tout va très vite changer.

Nathan Drake. Au début d’«Uncharted 4», l’aventurier porte des pantoufles mais tout va très vite changer.

SIE
Une scène ou les reflets produisent tous leurs effets.

Une scène ou les reflets produisent tous leurs effets.

SIE
Au programme, exploration, conduite, escalades, fouet liane et énigmes. Entre deux des combats.

Au programme, exploration, conduite, escalades, fouet liane et énigmes. Entre deux des combats.

SIE

En guise d’apéritif avant l’arrivée d’un film «Uncharted» au cinéma ainsi que du jeu «Horizon Forbidden West», en février, Sony lâche officiellement vendredi pour la PlayStation 5 «Uncharted: Legacy of Thieves Collection», une nouvelle version de deux de ses anciens titres majeurs emballés dans un seul paquet: À l’intérieur «Uncharted 4: A Thief’s End» (2016) et Uncharted: The Lost Legacy» (2017) qui ont largement contribué aux belles heures de la PlayStation 4.

Dans le premier, Nathan Drake, et son voyou de frangin partent à la recherche d’un trésor archéologique disparu. Dans le second, des personnages jusque-là secondaires, Chloé Frazer et Nadine Ross, partent à la recherche d’un autre trésor archéologique disparu.

Nathan Drake à la recherche d’indices.

SIE

Cette nouvelle version PS5 débloque diverses options qui donnent au gamer l’embarras du choix: 4k native à 30 images par seconde, 4K triturée mais à 60 ips et enfin haute définition limitée à 1080 lignes mais permettant d’atteindre 120 ips si l’écran le permet. Le nôtre ne le permettant pas, nous nous sommes orientés vers la deuxième option qui nous a donné entière satisfaction.

Plus beau et plus fluide

La seule question que nous nous sommes posée avant de lancer les deux titres était: allons nous distinguer les différences? La réponse est, avec une PS4 et une PS5 tournant côte à côte, oui, un peu pour les graphismes, plus pour la fluidité. Et sans? Pratiquement pas. On reconnaîtra cependant qu’une fois passé à 60 ips, il devient très difficile de revenir à 30. Mais pour ce type de jeu non compétitif, 30 images par seconde ne se révèlent guère pénalisantes. Restait encore à apprécier ce qu’apporte l’intégration du retour haptique sur les manettes DualSense de la PS5. N’étant pas particulièrement sensible nouvelles subtiles vibrations et pour tout dire considérant cette innovation tout aussi gadget que la 3D au cinéma, cet ajout ne nous a fait ni chaud, ni froid.

Un extrait de «Uncharted: Lost Legacy». Un duo féminin se substitue au tandem masculin.

SIE

C’est donc essentiellement à la marge que fut constatée telle ou telle amélioration (graphique, sonore ou en fluidité). D’où cette autre question: repasserait-on à la caisse (un peu plus de 10 francs) pour obtenir la version PS5 augmentée alors qu’il suffirait de télécharger l’ancienne version déjà en notre possession dans la mémoire de stockage de la nouvelle console (ou d’insérer le vieux disque)? Là, la réponse ne serait pas forcément positive malgré un prix d’upgrade modeste. En revanche si on était passé à côté de ces remarquables jeux d’aventure-action, pouvoir les découvrir réunis sur la meilleure plateforme disponible (pour la modique somme de 53 francs à dix centimes près) nous paraîtrait raisonnable. Voire recommandé, les deux épisodes ayant particulièrement bien vieilli.

Pour sa part, «Uncharted», le film avec Tom – Spider-Man – Holland dans le rôle de Nathan Drake, piaffe au paddock. Le long métrage sort le 18 février prochain.

Votre opinion

0 commentaires