Hockey sur glace: National League, on a aimé

Publié

Hockey sur glaceNational League, on a aimé

A quelques journées de la pause, le temps est venu de tirer un premier bilan. En voici le volet positif.

par
Grégory Beaud
Keystone

La Deutschland Cup est l'occasion de souffler une première fois dans la saison de hockey sur glace. Recharger les batteries pour les joueurs et, pour les suiveurs, se poser un instant pour effectuer une première analyse. Aujourd'hui, retour sur certains points positifs de cette première phase. Rendez-vous vendredi pour le négatif.

----------

ON A AIMÉ

La technologie

Enfin. ENFIN! E-N-F-I-N! A force de passer pour des ânes, les têtes pensantes de National League (les clubs, donc) ont décidé de se donner les moyens de cesser de mieux paraître. Comment? En installant des caméras au-dessus des buts. Certes, l'évolution ne sera obligatoire qu'à partir de la saison prochaine. Mais l'implémentation a déjà eu lieu dans plusieurs arènes. De quoi lever le doute sur certaines séquences litigieuses. Cela peut paraître anodin, mais il s'agit là d'une évolution significative. Vivement que ce soit opérationnel partout. (On reviendra sur la technologie dans notre deuxième volet)

Le sniper Grégory Hofmann

Si l'ailier de Zoug décidait de partir en vacances jusqu'au début des play-off, il rendrait une fiche de statistique de 21 points (13 buts, 8 assists). De quoi s'assurer un contrat en or dans bien des clubs. Avec ses 13 réussites, Grégory Hofmann aurait terminé au 28e rang des buteurs la saison dernière. Et dire qu'il lui reste encore 35 matches à jouer! L'international suisse est en feu depuis son arrivée en Suisse centrale. Chaque match de Zoug vaut l'achat d'un billet juste par sa présence. Si le EVZ a décidé de casser sa tirelire pour s'assurer les services de l'ancien joueur de Lugano, ce n'est pas par hasard. Rapide, vif, spectaculaire. Bref, Grégory Hofmann peut être résumé en un mot: électrisant.

La Vaudoise aréna

«Wow». C'est peut-être ce qu'a dit la majorité des visiteurs de la patinoire lausannoise en y entrant pour la première fois. La Vaudoise aréna est une enceinte moderne et, même si elle n'est pas encore totalement terminée, a «de la gueule». Dans une antre aussi fonctionnelle, le Lausanne HC a tout pour bien faire. On se réjouit de voir, désormais, l'évolution de ce lieu que doivent investir les Lions. Une chose est sûre, le LHC a fait un sacré par vers l'avenir.

Le courage de Christian Dubé

Après avoir licencié Mark French, le directeur sportif de FR Gottéron a pris les choses en main lui-même. Comme Martin Steinegger l'avait fait avant lui avec Bienne après le licenciement de Mike McNamara. De provisoire, la solution est devenue définitive le jour où les Dragons ont enrôlé Sean Simpson comme assistant. Alors que son siège est on ne peut plus éjectable, le Canado-suisse a décidé de se sauver lui-même. Pour l'heure, le club de la BCF Arena a repris des couleurs et recollé au peloton. Suffisant pour atteindre les play-off? La direction est en tout cas la bonne.

Le culot de Deniss Smirnovs

Il est la figure de proue du virage opéré par GE Servette durant l'été. En ajoutant plusieurs éléments inexpérimentés, les Genevois tentent de rompre avec un passé lors duquel les gros salaires étaient légion. En s'appuyant sur une équipe de juniors élites double championne de Suisse, le GSHC travaille dans la bonne direction. En ce sens, la nomination de Patrick Emond, ancien coach des juniors, est un signal supplémentaire de la réelle volonté de poursuivre dans cette voie. Certes, les dernières semaines sont un peu plus compliquée pour Deniss Smirnovs & Cie, mais cela fait partie d'un processus. Une« bigger picture» comme on dit en anglais.

Le génie Roman Cervenka

Le fantôme de Roman Cervenka est réapparu à six reprises cette saison. Le temps pour le fantastique (mot largement trop faible) Tchèque de marquer neuf points (4 buts, 5 assists) et d'offrir trois succès en prolongation à son équipe. En une semaine, l'ancien joueur de FR Gottéron et Zurich a terrassé Bienne, Zurich et Zoug lors de la période additionnelle. Historique. Et depuis? La longue attente. Le retour de Roman Cervenka est annoncé imminent depuis un mois. Hormis un passage sur la glace pour la Coupe de Suisse, il n'a plus rechaussé les patins. Et il nous manque terriblement.

Ton opinion