Naufrage près du Japon: Huit morts dont six marins chinois

Actualisé

Naufrage près du JaponHuit morts dont six marins chinois

Le «Jin Tian», qui transportait à son bord des membres d’équipage chinois et birmans, a envoyé un signal de détresse dans la soirée de mardi.

Un avion des garde-côtes japonais et deux bateaux étaient sur place mercredi, et d’autres navires du Japon et de Corée du Sud devaient arriver en renfort, ont fait savoir les autorités à Tokyo et Séoul.

Un avion des garde-côtes japonais et deux bateaux étaient sur place mercredi, et d’autres navires du Japon et de Corée du Sud devaient arriver en renfort, ont fait savoir les autorités à Tokyo et Séoul.

AFP

Le naufrage d’un cargo au large du Japon a fait huit morts, dont six ressortissants chinois, selon un nouveau bilan annoncé jeudi à la télévision d’État chinoise.

Le «Jin Tian», battant pavillon de Hong Kong et qui transportait à son bord des membres d’équipage chinois et birmans, a envoyé un signal de détresse tard dans la soirée de mardi.

Il se situait à environ 110 kilomètres à l’ouest des îles inhabitées de Danjo, un micro-archipel reculé et inhabité dans le Sud-Ouest du Japon, et à près de 150 km au sud de l’île sud-coréenne de Jeju.

Le capitaine du navire a utilisé un téléphone satellite pour informer les garde-côtes sud-coréens que son équipage et lui-même allaient abandonner le navire en perdition aux premières heures de la matinée de mercredi, selon les garde-côtes de Jeju.

Plusieurs navires et avions des garde-côtes et de l’armée japonaise, ainsi que des garde-côtes et des navires privés sud-coréens, ont participé à l’opération de recherches qui a permis de retrouver 13 des 22 membres d’équipage.

L’accident s’est produit alors qu’une vague de froid frappait une grande partie de l’Asie.

L’accident s’est produit alors qu’une vague de froid frappait une grande partie de l’Asie.

KEYSTONE/EPA/KOREAN COAST GUARD

Lu Guijun, consul général de Chine dans la ville japonaise de Fukuoka (Sud), a déclaré jeudi à la télévision publique chinoise CGTN que parmi ces 13 personnes «huit décès ont été confirmés, dont six sont Chinois».

«Cinq d’entre elles -- dont quatre membres d’équipage chinois -- ne sont pas en danger de mort», a-t-il ajouté. «Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux malheureuses victimes».

Les autorités japonaises n’ont pas encore confirmé le bilan donné par le diplomate chinois, indiquant jeudi à l’AFP qu’elles pouvaient seulement dire que neuf personnes sont toujours portées disparues et que, sur les 13 autres repêchées, deux sont mortes.

Des diplomates chinois ont rendu visite aux garde-côtes de Nagasaki, a indiqué le consulat à Fukuoka, où ils ont déposé des fleurs pour les membres d’équipage décédés et exprimé leurs condoléances.

Le cargo se trouvait dans une zone difficile d’accès, à environ 110 km à l’ouest des îles Danjo, un micro-archipel reculé et inhabité au sud-ouest du Japon.

Le cargo se trouvait dans une zone difficile d’accès, à environ 110 km à l’ouest des îles Danjo, un micro-archipel reculé et inhabité au sud-ouest du Japon.

Google Maps

Ils ont également rendu visite aux survivants, leur transmettant un message de l’ambassadeur de Chine au Japon et leur fournissant des vêtements, de la nourriture et des boissons, a indiqué le consulat.

L’accident s’est produit alors qu’une vague de froid frappait une grande partie de l’Asie, les températures diurnes dans certaines des îles japonaises les plus proches du lieu du sauvetage atteignant à peine 3°C.

Le «Jin Tian», d’une capacité de 6’651 tonnes, est enregistré à Hong Kong, ont indiqué les garde-côtes japonais.

En 2020, un cargo avec 43 membres d’équipage et 6’000 bovins à bord avait coulé au large du sud-ouest du Japon après avoir été pris dans un typhon. Deux membres d’équipage avaient survécu.

Lire également:

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires