Russie - Navalny de retour dans sa colonie pénitentiaire
Publié

RussieNavalny de retour dans sa colonie pénitentiaire

L’opposant russe Alexeï Navalny a été transféré de l’hôpital à l’établissement pénitentiaire où il doit purger une peine de deux ans et demi.

Alexeï Navalny est apparu le 26 mai dernier par vidéoconférence lors d’une audience au tribunal de la ville de Petushki, à environ 120 kilomètres de Moscou.

Alexeï Navalny est apparu le 26 mai dernier par vidéoconférence lors d’une audience au tribunal de la ville de Petushki, à environ 120 kilomètres de Moscou.

AFP

Le principal opposant russe, Alexeï Navalny, a été transféré vers son lieu de détention habituel depuis l’hôpital pénitentiaire où il était en observation après une grève de la faim, ont indiqué ses proches et les autorités lundi. «Le blogueur Navalny a été transféré vers la colonie pénitentiaire de Pokrov», a annoncé un porte-parole du service des prisons russes (FSIN), cité par l’agence TASS. L’information a été confirmée peu après sur Twitter par l’équipe du militant d’opposition.

Selon l’agence Ria Novosti, l’opposant est aussi apparu par visioconférence depuis cette colonie à une audience traitant d’une de ses plaintes contre l’administration pénitentiaire, accusée de «censurer» les journaux qu’il reçoit. Selon les agences de presse russes, M. Navalny aurait retiré cette plainte. Emprisonné en janvier à son retour d’Allemagne où il se remettait d’un empoisonnement dont il accuse le Kremlin, l’opposant et militant anticorruption a été condamné à deux ans et demi de prison pour une affaire de fraude datant de 2014 et qu’il dénonce comme politique.

M. Navalny, 45 ans, purge depuis sa peine dans la région de Vladimir, à une centaine de kilomètres de Moscou. Il a observé en avril une grève de la faim de 24 jours pour dénoncer ses conditions de détention dans la colonie pénitentiaire de Pokrov, réputée comme l’une des plus dures de Russie. Depuis son arrestation, les autorités s’efforcent aussi de démanteler son mouvement.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires