Publié

Polémique«Navrée, mais Oprah est peut-être un peu sensible»

Le «Blick» a interviewé la propriétaire de la boutique Zurichoise de luxe dans laquelle a eu lieu le «bag gate» d'Oprah Winfrey. Elle défend sa vendeuse avec le recul nécessaire.

par
LeMatin.ch
DR Blick

L'entretien commence par la question qui fâche, «êtes-vous raciste?». La réponse est sans ambivalence. «Pour l'amour du ciel, non! Je ne juge pas les gens à la couleur de leur peau ou en fonction de leur revenu. Je traite tout le monde de la même façon, et je m'attends à la même chose de la part de mes employés» revendique Madame Trudie Goetz, patronne du magasin au «Blick».

Quand le journal revient sur la version d'Oprah Winfrey, Mme Goetz explique ce qui est selon elle un malheureux malentendu. «Oprah voulait voir le sac en crocodile qui était dans une vitrine. Ma vendeuse lui a proposé de monter à l'étage pour voir le même modèle dans différents matériaux, elle a refusé. Je pense que c'est un fâcheux malentendu. Elle travaille pour moi depuis 5 ans et voulait présenter toute la gamme, afin qu'elle puisse faire un bon choix. Pour moi, c'est un service parfait. Habituellement, elle travaille à St. Moritz, où il y a les clients les plus exigeants, mais de langue maternelle italienne, son anglais n'était peut-être pas assez clair.»

La propriétaire explique également au «Blick» que selon elle, cela n'a rien à faire avec une histoire de racisme, mais éventuellement d'ego. «Il est possible qu'elle a été offensée, parce qu'on ne l'avait pas reconnue. Je suis désolée, mais elle est peut-être un peu sensible. D'habitude, les stars internationales apprécient notre pays, car en Suisse, elles peuvent se balader tranquillement.»

Elle conclut l'entretien – un peu dépassée par l'ampleur du «bag gate» - en réitérant que dans sa boutique, depuis des décennies, elle se porte garante de la qualité du service, à la hauteur de ses produits de luxe, et que le client – quel qu'il soit – a toujours été roi. «Même la télévision britannique a appelé. J'espère pouvoir clarifier cet incident le plus rapidement possible avec Oprah personnellement».

Ton opinion