06.06.2015 à 00:35

basketNBA - Coup dur pour Cleveland et Kyrie Irving (PAPIER GENERAL)

Par Jim SLATER Oakland (Etats-Unis), 5 juin 2015 (AFP) - Les chances de Cleveland de remporter pour la première fois de son histoire le titre NBA ont plongé brutalement vendredi avec l'annonce de la fin de saison de Kyrie Irving.

Le "Big Three" des Cavaliers, assemblés l'été dernier à coups de millions de dollars, finit bien mal la saison. Il ne reste plus qu'un joueur valide parmi les trois piliers des "Cavs": il a beau s'appeler LeBron James, disputer sa cinquième finale NBA de suite et avoir marqué 44 points jeudi lors du match N.1 perdu 108 à 100 sur le parquet de Golden State, remporter le titre, seul ou presque, contre l'équipe la plus séduisante et efficace de la saison, s'annonce désormais très compliqué. Après Kevin Love, blessé à l'épaule gauche lors du 2e tour des play-offs, Kyrie Irving va lui aussi se faire opérer. "Un examen pratiqué vendredi a révélé qu'il souffrait d'une fracture de la rotule du genou gauche", ont indiqué les Cavaliers dans un communiqué. "Il devra être opéré dans les jours à venir à Cleveland (...) et la durée de sa convalescence devrait être de trois à quatre mois", ont-ils ajouté. L'arrière de 23 ans n'avait pas terminé le premier match de la finale 2015: durant la prolongation, alors qu'il tentait de dribbler Klay Thompson, il avait été foudroyé par une douleur au genou gauche et avait regagné les vestiaires en boitant. Après le match, ses coéquipiers l'avaient retrouvé abattu et très inquiet. "La douleur que je ressens est un petit peu différente de ce que j'ai connu par le passé", avait admis ensuite devant la presse l'Australien de naissance. "C'est même complètement différent, je ne peux pas pas cacher que je suis inquiet", avait poursuivi Irving. L'arrière avait inscrit 23 points avant sa blessure et tournait à une moyenne de 18,7 points par match depuis le début des play-offs. Les "Cavs" ont débuté neuf matches sans Irving et en ont perdu six. Pour mesurer la guigne qui accable les Cavaliers, un rappel: des cinq joueurs titulaires lors du premier match de la saison, il n'en reste plus qu'un, James, après les graves blessures d'Irving, de Love et Anderson Varejao et le départ en cours de saison de Dion Waiters. Avant l'annonce de la fin de saison de son coéquipier, LeBron James estimait que ses Cavaliers avaient encore leurs chances dans cette finale. "Je ne suis pas découragé, je comprends dans quelle situation on se trouve et je vais rester fort pour mon équipe, peu importe qui joue ou ne joue pas", a insisté le double champion NBA et quadruple MVP. "Si Kyrie ne devait pas joueur, la bonne nouvelle, si on peut dire, est qu'on a déjà été dans cette position et on sera prêt à jouer", a-t-il rappelé. Irving, touché à une cheville, avait manqué deux matches de la finale de conférence Est contre Atlanta (4-0) et avait été remplacé par l'Australien Matthew Dellavedova. Mais déjà les observateurs et commentateurs ne donnent plus cher des chances des Cavaliers: "Cela serait maintenant un miracle si Cleveland décrochait le titre", a asséné un journaliste de la chaîne ESPN. Mais attention, LeBron James tient l'occasion de rentrer encore un peu plus dans l'histoire et ce genre de défi le transcende. Début de réponse dimanche lors du match N.2 dimanche, toujours à Oakland. jm/jr/sk

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!