Football: NE Xamax a craqué devant son public

Publié

FootballNE Xamax a craqué devant son public

Au lendemain de l'exploit de Thoune, le club neuchâtelois s'est incliné 2-1 contre Bâle. Un verdict cruel mais pas si illogique.

Xavier Kouassi et les Xamaxiens n'ont finalement pas été en mesure de résister aux Bâlois.

Xavier Kouassi et les Xamaxiens n'ont finalement pas été en mesure de résister aux Bâlois.

Keystone

En l'emportant samedi contre Thoune lors de la reprise du championnat, NE Xamax s'était offert un court répit mathématique. Mais sa victoire a été «annulée» mardi soir déjà par l'exploit de la lanterne rouge bernoise qui, en s'imposant 1-0 contre YB dans le derby cantonal, est revenu à la hauteur des Neuchâtelois, condamnés à leur tour à créer la sensation contre un FC Bâle annoncé comme bon à prendre.

Mais la vérité du terrain s'est avérée cruelle pour Xamax qui, après avoir pourtant ouvert le score, a fini par s'incliner à domicile, ce qui représente évidemment une très mauvaise opération comptable dans la bataille pour le maintien. Ce FCB n'a peut-être plus rien d'un grand, il reste cependant encore trop fort pour des Neuchâtelois pour lesquels tous les fameux petits détails ont tourné du mauvais côté. En temps normal, un échec face à Bâle n'a bien sûr rien d'humiliant. Mais dans les circonstances actuelles, c'est une déception qui a mis fin à une invincibilité neuchâteloise qui durait depuis trois rencontres (5 points).

Le bijou de Musa Araz

Devant une partie de ses abonnés – seuls les plus réactifs d'entre eux avaient obtenu un billet -, Xamax s'est présenté avec trois changements par rapport au onze titularisé contre Thoune. Alors que Xhemajli remplaçait le «suspendu» Djuric, Joël Magnin avait changé ses hommes de couloir, Seydoux (à droite) et Abanda (à gauche) relayant Gomes et Kamber sur les côtés.

Disputé à un horaire inhabituel pour un jour de semaine et par une chaleur suffocante sur le synthétique brûlant de la Maladière, obligeant l'arbitre à accorder des pauses boisson, le match allait d'abord se résumer à deux gestes de très grande classe. Consécutivement à un poteau trouvé par Nuzzolo (11e), Musa Araz allait allumer la première mèche quand on vit le No 20, servi par Seydoux, s'infiltrer dans le rectangle bâlois avant d'armer une merveille de frappe du pied gauche qui devait terminer sa course dans la lucarne opposée, avec la complicité du montant. Voilà qui symbolisait toute la confiance habitant l'artiste.

Stocker, retour gagnant

Mais l'égalisation rhénane, tombée au plus forte de la domination locale, n'allait rien avoir à lui envier. Décalé par Ademi, Stocker signait son retour en jeu en dépoussiérant à son tour la lucarne d'une frappe lumineuse prise des 20m. Une action au demeurant entachée d'une faute sur Nuzzolo curieusement non sifflée. Privé de ballons et peinant à trouver ses attaquants lorsqu'il en disposait, Xamax allait terminer la période initiale en grimaçant, conséquence de sa grande débauche d'énergie, son pressing gênant la construction adverse. Une période qui, devant un public n'hésitant pas à manifester, avait aussi coïncidé avec le retour des encouragements et… des sifflets! Un vrai match quoi, riche en émotions et de tout ce que l'on aime y trouver.

Au moment où Bâle cherchait son salut dans la verticalité, Xamax se ménagera quelques occasions dès la reprise. Mais la frappe de Kouassi fut repoussée par Omlin tandis que Seferi enleva trop sa reprise alors qu'il avait le 2-1 au bout du pied. On en restera là, Bâle se montrant toujours plus menaçant. Alors qu'il venait de perdre Djourou sur blessure, Xamax allait craquer lorsque l'inévitable Cabral, exploitant un centre de Widmer, prenait le meilleur sur Neitzke pour inscrire de la tête son 13e but de la saison. Trop désespéré et ne débouchant sur aucune occasion, l'assaut final des Xamaxiens ne changeait pas l'issue de la soirée.

Dans trois jours déjà, le club de la Maladière sera attendu au stade de Suisse, à Berne. Il lui faudra alors afficher plus de constance pour tenter d'imiter Thoune, sachant que le maintien en Super League passera automatiquement par des exploits.

Nicolas Jacquier, Neuchâtel

NE Xamax – Bâle 1-2 (1-1)

La Maladière, 1000 spectateurs. Arbitre: M. Horisberger.

Buts: 11e Araz 1-0, 19e Stocker 1-1, 75e Cabral 1-2.

NE Xamax: Walthert ; Neitzke, Djourou (75e Gomes), Xhemajli ; Kouassi ; Seydoux, Ramizi (60e Tafer), Araz, Abanda (73e Kamber) ; Seferi (60e Mulaj), Nuzzolo. Entraîneur: J. Magnin.

Bâle: Omlin ; Widmer, Cömert, Alderete, Riveros (58e Pululu) ; T. Xhaka (81e van der Werff), Frei ; Stocker (90e Ramires), Campo, Petretta ; Ademi (58e Cabral). Entraîneur: M. Koller.

Notes: Xamax sans Doudin (blessé), Djuric (suspendu), Farine, Dugourd, Alic, Oss, Mveng, G. Karlen (pas convoqués). Bâle sans Zuffi, Zhegrova, van Wolfswinkel (blessés), Bunjaku, Bua, Kuzmanovic (pas convoqués/fin de contrat). 11e: frappe de Nuzzolo sur le poteau. 75e: sortie de Djourou sur blessure. Avertissements: 37e Alderete, 70e Djourou, 79e Kouassi, 80e Araz.

Ton opinion