Publié

Accès humanitaireNégociation laborieuse pour que l'ONU entre en Syrie

La responsable des opérations humanitaires onusienne Valerie Amos est attendue mercredi en Syrie pour négocier un accès aux villes dévastées par les bombardements, notamment à Homs.

La résistance contre le régime actuel continue mais certaines zones, telles que la ville de Homs, sont en piteux état et ne sont probablement plus en mesure de lutter.

La résistance contre le régime actuel continue mais certaines zones, telles que la ville de Homs, sont en piteux état et ne sont probablement plus en mesure de lutter.

AFP

La responsable des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos est attendue mercredi en Syrie pour négocier un accès aux villes dévastées par les bombardements, notamment à Homs où un convoi d'aide d'urgence est bloqué depuis six jours aux portes du quartier de Baba Amr.

Détruit par un mois de pilonnages qui ont fait quelque 700 morts et des milliers de blessés selon l'ONG Human Rights Watch, ce quartier rebelle de Homs (centre) avait été repris le 1er mars par les forces gouvernementales.

«Sans entrave»

Précédant de trois jours l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, Mme Amos va tenter d'obtenir un accès humanitaire «sans entrave» aux populations touchées par les violences.

Les autorités ont avancé des raisons de sécurité, en particulier la présence de bombes et de mines, pour justifier le blocage du convoi de la Croix-Rouge à l'entrée de Baba Amr, une mesure dénoncée par la communauté internationale.

Brûler les cadavres

Il s'agit surtout «d'enterrer et brûler les cadavres et effacer les traces» des crimes du régime «afin que le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) ne s'aperçoive de rien», a dénoncé Hadi Abdallah, militant à Homs de la Commission générale de la révolution syrienne.

L'armée «est en train de nettoyer le quartier des corps» qui le parsèment, a renchéri l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), «ils ont probablement quelque chose à cacher, voilà pourquoi ils ne veulent pas laisser entrer la Croix-Rouge».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!