Wimbledon: Nerveux, Roger Federer cristallise les attentes
Publié

WimbledonNerveux, Roger Federer cristallise les attentes

Le Bâlois a concédé qu'il était tendu jeudi en début de match. Il espère un retour à la normale samedi sur le Center court.

par
jsa/afp
1 / 90
Après avoir éprouvé une certaine frustration sur le court dans son match de groupe du Masters de Londres face à l'Allemand Alexander Zverev, Roger Federer s'est félicité de la qualité de son jeu défensif. (Mardi 14 novembre 2017)

Après avoir éprouvé une certaine frustration sur le court dans son match de groupe du Masters de Londres face à l'Allemand Alexander Zverev, Roger Federer s'est félicité de la qualité de son jeu défensif. (Mardi 14 novembre 2017)

Keystone
Après sa victoire à Bâle dimanche, Roger Federer a décidé de renoncer à s'aligner au tournoi de Paris-Bercy, ce qui arrange Rafale Nadal. Ce dernier n'a plus besoin que d'une seule victoire pour terminer l'année en tant que no 1 mondial. (Dimanche 29 octobre 2017)

Après sa victoire à Bâle dimanche, Roger Federer a décidé de renoncer à s'aligner au tournoi de Paris-Bercy, ce qui arrange Rafale Nadal. Ce dernier n'a plus besoin que d'une seule victoire pour terminer l'année en tant que no 1 mondial. (Dimanche 29 octobre 2017)

Keystone
Roger Federer a remporté dimanche un huitième titre au tournoi de Bâle et son 95e en carrière. Il est désormais le seul dauphin de Jimmy Connors (109 titres) pour le record des victoires en tournoi. (Dimanche 29 octobre 2017)

Roger Federer a remporté dimanche un huitième titre au tournoi de Bâle et son 95e en carrière. Il est désormais le seul dauphin de Jimmy Connors (109 titres) pour le record des victoires en tournoi. (Dimanche 29 octobre 2017)

AP

Roger Federer a beau être le meilleur joueur de tous les temps, il lui arrive encore de rentrer sur un court la boule au ventre. Le septuple lauréat de Wimbledon, qualifié pour le troisième tour grâce à sa victoire expéditive devant le Serbe Dusan Lajovic, est arrivé sur le Center court avec la nervosité d'un junior jeudi.

«J'ai lutté un peu au début. J'étais nerveux et je ne sais pas précisément pourquoi, a concédé le Bâlois en conférence de presse. C'était vraiment plus intense que ce que je ressens d'habitude. D'un coup, j'ai été excité et tendu après l'échauffement alors que je rejoignais les vestiaires. Quand je suis entré sur le court, cette sensation était toujours là. A 0-1, 0-40 aussi. Et également dans le tie-break du premier set. Cela a pris un moment pour que cela disparaisse.»

Un jeu décisif de la première manche que Roger Federer a pourtant survolé (7-0), avant ensuite de dérouler son jeu pour remporter la partie en 90 minutes. «C'est bizarre de voir comment parfois on peut-être plus nerveux pour un deuxième tour que pour une finale, a-t-il poursuivi. Je suis content d'avoir traversé ce sentiment comme je l'ai fait (...)».

«Plus d'attente autour de moi»

Le «Maître» retrouve samedi vers 18 heures le gaucher allemand Mischa Zverev, 30e joueur mondial, pour son premier vrai test à Wimbledon, où il se sait très attendu. «Tout le monde me considère comme le favori. Je ne suis plus 17e mondial comme à Melbourne. Heureusement. Mais du coup il y a beaucoup plus d'attente autour de moi», a-t-il expliqué.

«En Australie aussi, j'avais eu deux premiers matches un peu compliqués. Puis contre (Tomas) Berdych au 3e tour, j'ai annoncé à tout le monde que j'étais prêt», a ajouté Roger Federer, qui aspire à entrer plus relax sur le court. «Je n'étais pas nerveux au premier tour, donc je pense que ça ira mieux samedi», présage-t-il.

Timea sur le Central

Timea Bacsinszky foulera aussi le gazon du Centre Court de Wimbledon samedi à l'occasion de son 16e de finale. C'est la première fois que la Vaudoise aura les honneurs du mythique court de Church Road.

Quart de finaliste en 2015 à Londres, Timea Bacsinszky affrontera Agnieszka Radwanska (no 9) en ouverture de programme, soit dès 14 heures. Elle mène 2-0 dans son face-à-face avec la Polonaise, qui fut finaliste en 2012 à Wimbledon.

Votre opinion