Actualisé

NouveautéNestlé propose… 1500 sortes de Kit Kat

Les Britanniques peuvent personnaliser leur barre chocolatée en y incluant de la meringue, des pétales de rose ou des morceaux de cerise.

par
lematin.ch
Nestlé

En Grande-Bretagne, Nestlé tente de positionner Kit Kat comme l'incontournable cadeau chocolaté de Noël. Pour y parvenir, les barres sont personnalisables puis concoctées à la main. Cette expérience vient de débuter dans une enseigne londonienne. Elle sera également proposée dans un point de vente de Manchester. Puis en ligne en novembre.

Concrètement? Les amateurs se rendent sur place. Noir, au lait, ruby (rose) ou blanc: ils choisissent le type de chocolat souhaité. Puis ajoutent trois ingrédients proposés dans une liste qui en contient 14: pépites de caramel salé, miettes de brownies, morceaux de pistaches ou de noisettes, mini-marshmallows, framboises séchées ou encore pétales de rose.

Kit Kat dents de lion et bardane

Il est précisé qu’il faut ensuite une heure environ pour réaliser la commande. Puis le client vient chercher son Kit Kat personnalisé.

Au final, ça donne près de 1500 combinaisons différentes possibles, affirme le géant suisse dans un communiqué de presse. D’autant qu’en parallèle Nestlé propose six éditions spéciales, par exemple une «whisky et gingembre» ou une autre saveur gin tonic. Ainsi que huit autres garanties «british»: un Kit Kat à l’earl grey, un crème au citron, un «dents de lion et bardane» ou un «Eton mess», qui est un dessert traditionnel anglais.

Jusqu’à Noël

Pour couronner cette offre déjà pléthorique, les Britanniques peuvent s’offrir une édition spéciale avec du chocolat couvert de feuilles d’or. Prix? 25 livres, soit un peu plus de 30 francs.

Toutes ces versions sont proposées jusqu’à Noël. Puis viendra pour Nestlé le temps du bilan. L’opération a en tout cas bénéficié d’une très large couverture médiatique au Royaume-Uni et même aux États-Unis. Mais certains notent tout de même que ces chocolats personnalisables sont relativement chers. 14 livres (17 francs) pour huit «doigts», soit 150 grammes. Aux consommateurs de trancher.

Renaud Michiels

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!