Commerce: Net repli des exportations suisses vers l'Iran
Publié

CommerceNet repli des exportations suisses vers l'Iran

Les sociétés helvétiques peinent à s'imposer sur ce marché, à l'inverse des entreprises allemandes, qui y font un véritable carton.

Les secteurs de l'industrie des machines et de l'électronique font partie de ceux qui ont vu baisser leur chiffre d'affaires en Iran.

Les secteurs de l'industrie des machines et de l'électronique font partie de ceux qui ont vu baisser leur chiffre d'affaires en Iran.

Illustration, Keystone

Malgré la levée des sanctions, les affaires des entreprises suisses avec l'Iran n'ont pas encore pris leur élan. Les exportations helvétiques vers ce pays se sont effondrées de 66%, à environ 236 millions de francs, entre janvier et juillet.

Pour expliquer ce fort recul, l'Administration fédérale des douanes (AFD) souligne mardi que presque toutes les exportations de pierres et métaux précieux, lingots d'or et d'argent compris, d'une valeur de près de 458 millions ont été supprimées. Les produits chimiques et pharmaceutiques ont, en revanche, affiché une hausse de 3%, à environ 136 millions.

Derrière eux, figurent les instruments de précision, les montres et les bijoux. Ces objets ont connu une progression de près de 6%, à 49 millions.

En revanche, l'industrie des machines et le secteur de l'électronique n'ont pas connu de boom de leurs exportations vers ce pays. Sur les sept derniers mois, ces deux domaines ont enregistré une baisse de leurs affaires avec la république islamique de près de 4% sur un an, à 29 millions.

Bond des exportations allemandes

La situation est tout autre pour la championne mondiale des exportations, l'Allemagne. Au cours du premier semestre, ce pays a vu ses affaires en direction de l'Iran bondir de 15%, à 1,1 milliard d'euros (1,2 milliard de francs), selon l'agence de presse Reuters. Tous les domaines ont affiché une progression. Tous pays confondus, les exportations allemandes ont augmenté de 1,4% au cours des six premiers mois de l'année.

Pour l'ensemble de l'année, la chambre irano-allemande de commerce table sur une hausse de ses exportations vers l'Iran de 20 à 25%, toujours d'après Reuters. Et elle anticipe une augmentation de près de 30% pour 2017.

Ces chiffres montrent que les sociétés suisses ont encore beaucoup de potentiel à exploiter en Iran, pays qui compte environ 80 millions d'habitants. Pour rappel, le dialogue économique fait partie intégrante de la feuille de route convenue à Téhéran, le 27 février 2016, à l'occasion de la visite du président de la Confédération Johann Schneider-Ammann.

(ats)

Votre opinion