Publié

Proche-OrientNetanyahu accuse les Palestiniens d'incitation à la haine

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé dimanche l'Autorité palestinienne de mener une campagne «d'incitation à la haine».

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

ARCHIVES, Keystone

L'accusation du premier ministre israélien à l'égard de l'Autorité palestinienne est intervenue alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry poursuit sa tournée pour tenter de faire avancer des négociations de paix.

«Les Palestiniens continuent leur campagne d'incitation à la haine comme nous l'avons vu encore ces derniers jours avec leur opposition à la reconnaissance d'Israël comme Etat du peuple juif», a affirmé Benjamin Netanyahu à l'ouverture du conseil des ministres.

«C'est le problème principal dont nous discutons avec le secrétaire d'Etat (américain). Parmi les autres questions clefs figure la sécurité d'Israël qui doit bien sûr rester entre les mains d'Israël», a également ajouté le premier ministre, dont les déclarations étaient diffusées par la radio publique.

«Nous savons que nous devons arriver à un accord, mais cet accord ne peut pas remettre en cause le droit du peuple juif à un Etat», a poursuivi Benjamin Netanyahu.

Rapport présenté

Selon lui, l'application de tout accord «doit être étalée dans le temps afin de permettre un changement dans cette culture de la haine (palestinienne)».

Le ministre pour les Relations internationales Youval Steinitz a de son côté présenté dimanche un rapport sur la «campagne d'incitation à la haine» de l'Autorité palestinienne dans les programmes scolaires.

John Kerry poursuivait lui dimanche sa mission de paix au Moyen-Orient chez ses alliés jordanien et saoudien après trois jours de tractations ardues avec les Israéliens et les Palestiniens qui n'ont débouché sur aucune percée.

(ats)

Votre opinion