12.06.2012 à 13:26

Commerce de détailNeuchâtel a sa première CCT dans la vente

Il aura fallu trois ans de négociations entre patrons et syndicat pour que la première convention collective de travail (CCT) dans la vente aboutisse. Le texte assure un salaire minimum et fixe le temps de travail.

La nouvelle convention collective de travail (CCT) concerne quelque 7000 vendeurs neuchâtelois.

La nouvelle convention collective de travail (CCT) concerne quelque 7000 vendeurs neuchâtelois.

Keystone

La première convention collective de travail (CCT) de la vente dans le canton de Neuchâtel est sous toit. Le document signé mardi par les partenaires sociaux fixe le temps de travail à maximum 42 heures par semaine et assure un salaire minimum.

La CCT permettra de mettre les entreprises sur un pied d’égalité et d’éviter le dumping salarial dans un canton frontalier, se réjouit le syndicat Unia. La conclusion de cette CCT dans le commerce de détail, une branche qui en compte peu en Suisse, représente une véritable victoire des partenaires sociaux, ajoute Unia.

La CCT concerne quelque 7000 vendeurs neuchâtelois. Il aura fallu trois ans de négociations entre les patrons et le syndicat. Le texte prévoit un salaire minimum de 3200 francs sans formation professionnelle et de 3500 francs avec CFC par mois.

Solution satisfaisante

La Fédération neuchâteloise du commerce indépendant de détail, le Groupement neuchâtelois des grands magasins, l’Ordre neuchâtelois des pharmaciens, le Groupement neuchâtelois des opticiens, ainsi qu’Unia estiment être parvenus à une solution satisfaisante. En particulier sur l’amélioration des conditions de travail et les heures d’ouverture.

Le compromis ainsi obtenu demande que la loi sur les ouvertures de commerces (LHOC) autorise la fermeture en semaine à 19h00 (au lieu de 18h30) et à 18h le samedi (au lieu de 17h00). La loi maintient l’ouverture à 20h00 le jeudi et permet un dimanche d’ouverture par an, mais limite à deux les nocturnes avant Noël au lieu de 4. La LHOC doit encore être soumise au Grand Conseil.

Temps de travail

En contrepartie, la CCT prévoit de limiter le temps de travail à maximum 42 heures par semaine, d’assurer un samedi de congé par mois et de fixer à 5 le nombre des semaines de vacances aux employés de commerce de plus de 10 employés plein temps. Le document améliore également le congé maternité.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!