Publié

Grand ConseilNeuchâtel écologise sa taxe automobile

Dès janvier 2014, les véhicules des automobilistes neuchâtelois seront taxés en partie en fonction de leurs émissions de dioxyde de carbone (CO2). Le Grand Conseil a adopté mardi une révision de la loi en ce sens.

Avec sa nouvelle taxe automobile, Neuchâtel veut inciter ses concitoyens à privilégier l'efficacité énergétique lors de l'achat d'un nouveau véhicule.

Avec sa nouvelle taxe automobile, Neuchâtel veut inciter ses concitoyens à privilégier l'efficacité énergétique lors de l'achat d'un nouveau véhicule.

DR

La révision vise à inciter les citoyens à privilégier l'efficacité énergétique lors de l'achat d'une nouvelle voiture de tourisme. Pour le Conseil d'Etat, le nouveau modèle neuchâtelois contribuera à atteindre les objectifs fixés par la Confédération en matière de réduction des émissions de CO2 et pourrait servir d'exemple.

Le texte a été plébiscité par 99 voix contre 6, et 5 abstentions. Cela n'a toutefois pas été sans peine, les débats ayant été rallongés par de multiples propositions d'amendements en tous genres.

Un nouveau mode de calcul de la taxe annuelle est donc introduit pour tous les genres de véhicules automobiles, remorques et bateaux. La taxe est composée d'une part fixe additionnée d'une part variable comprenant des critères environnementaux et d'usure.

Le service cantonal des automobiles mettra à disposition de la population un calculateur de taxe en fonction des modèles. La très grande majorité des automobilistes ne subiront pas de hausse, mais au contraire une baisse ou la stabilité.

Votre opinion