Alimentation: Neuchâtel sera la capitale du chocolat
Publié

AlimentationNeuchâtel sera la capitale du chocolat

Dès samedi et jusqu'au 9 novembre, la 6e édition de Chocolatissimo fera frémir les papilles des amateurs de douceurs.

Un temple amérindien avait été construit lors de l'édition précédente, en 2018.

Un temple amérindien avait été construit lors de l'édition précédente, en 2018.

Keystone

Neuchâtel va redevenir la capitale du chocolat dès samedi et jusqu'au 9 novembre lors de la 6e édition de Chocolatissimo. Le festival proposera des dégustations, des ateliers pour enfants, des spectacles et trois nouvelles saveurs de tablettes de chocolat.

«Après la construction d'un temple amérindien en 2018, cette année ce sera une horloge Ding Dong, clin d’œil à l'exposition de cet été pour marquer les 40 ans de la zone piétonne, qui sera installée pour être enrobée tout au long de la semaine, puis dévorée à l'issue de l'événement», indique la Ville de Neuchâtel. Cette dernière co-organise, avec les chocolatiers de la région, la manifestation, qui attire chaque année 10 000 visiteurs.

Chez Choco émotions à Serrières, une sélection de créations littéraires inspirées des usines Suchard et du vallon chocolaté sera présentée par Michel Layaz et des étudiants de l'Institut littéraire suisse. Il sera aussi possible de rencontrer le Neuchâtelois Vincent Monnier, établi sur l'île de Java, et qui a créé sa propre marque chocolatière.

Trois nouvelles plaques de chocolat

Les théâtres de la ville de Neuchâtel sont intégrés à Chocolatissimo. Celui du Passage présentera les spectacles «Le Mousse au chocolat» et «Mmmh», et celui du Pommier-CCN «La Femme qui respire trop». De son côté, l'Ensemble symphonique Neuchâtel interrogera la perception croisée entre musique et saveurs.

Comme chaque année, la manifestation a créé trois nouvelles saveurs de tablettes de chocolat pour l'occasion. Une au chocolat blanc accompagné de noisette caramélisée et d'orange poivrée, une au chocolat noir 58% qui fleure bon l'abricot et le romarin et une au chocolat au lait avec un parfum pop-corn.

L'emballage de ces trois plaques a été réalisé cette année par le bédéaste et illustrateur Hermann Mendes, originaire des Montagnes neuchâteloises.

(ats)

Votre opinion