Publié

Entreprises horlogèresNeuchâtel veut renforcer la sécurité

Le canton de Neuchâtel disposera désormais d'une plate-forme d'échange d'informations entre la police neuchâteloise et les entreprises horlogères.

L'horloger Zenith a été victime de cambriolage début septembre.

L'horloger Zenith a été victime de cambriolage début septembre.

Keystone

Neuchâtel veut améliorer le dispositif sécuritaire en relation avec le monde horloger.

Le conseiller d'Etat Thierry Grosjean, le commandant de la police neuchâteloise Pascal Lüthi, ainsi que les responsables de la sécurité du monde horloger ont discuté de la question jeudi après-midi, a annoncé vendredi le canton.

Suite à cette première rencontre, la police neuchâteloise s'engagera encore plus pour renforcer la sécurité des entreprises. Elle proposera des rencontres régulières afin d'étudier des stratégies, exposera les problèmes les plus importants dans le domaine de la sécurité du monde horloger et concentrera ses efforts en matière de prévention, d'enquêtes et de présence ciblée sur le terrain.

La police neuchâteloise a débuté la standardisation des dossiers d'interventions qu'elle entraînera par des exercices en commun avec les entreprises horlogères. A terme, un policier sera chargé de la collaboration avec les responsables de la sécurité des entreprises horlogères et donnera un éclairage sur la situation sécuritaire du moment.

(ats)

Ton opinion