Publié

FootballNFL - Le suicide de Junior Seau peut-être liée à une maladie au cerveau

L'ancienne vedette du football américain Junior Seau souffrait d'une maladie dégénérative du cerveau, entraînée par les chocs répétés à la tête qu'il a reçus pendant vingt ans de carrière en NFL et qui a pu le conduire au suicide en mai, indiquait mercredi ABC News.

Une équipe médicale de l'université d'Ohio State a examiné le cerveau de l'ancien défenseur des Chargers de San Diego et déduit qu'il souffrait au moment de son suicide d'une encéphalopathie traumatique chronique (CTE), une maladie dégénérative, causée en général par des chocs répétés à la tête et qui peut faire basculer un patient dans la démence et la dépression. La famille de Seau a confié à ABC News que l'ancien joueur, très apprécié des supporteurs pour sa personnalité joviale en dehors du terrain et sa férocité sur le terrain, était tombé dans la dépression quelques années avant son décès. Selon ex-femme, Gina Seau, il n'arrivait plus à dormir et s'était "détaché émotionnellement de ses enfants". "Maintenant que nous savons ce que les docteurs ont découvert, nous comprenons mieux certains de ses comportements vers la fin de sa vie", a-t-elle dit. Ces dernières années, la recherche médicale a permis de lier la mort prématurée de certains anciens joueurs de football américain et autres sportifs aux multiples commotions cérébrales qu'ils ont eues durant leur carrière. Seau s'est tiré un coup de fusil dans la poitrine le 2 mai 2012 à son domicile de San Diego (Californie). Il n'a pas laissé d'explications à son geste. En 2009, la NFL a durci sa politique de prise en charge des commotions cérébrales après que le Congrès eut tenu des réunions sur le sujet. bb/bpe/mam

(AFP)

Votre opinion