Publié

FootballNFL - Los Angeles, le nouvel Eldorado? (ENCADRE)

Depuis 1994, Los Angeles est purement et simplement rayé de la carte de la Ligue nationale de football américain (NFL) dont la saison 2015 débute jeudi, mais trois équipes sont lancées dans un sprint pour s'y installer le plus rapidement possible.

Après vingt-deux années sans NFL, Los Angeles pourrait très bien avoir deux équipes en 2017, voire dès 2016.

Les San Diego Chargers, les St Louis Rams et les Oakland Raiders veulent déménager rapidement pour s'installer sur un marché sous-exploité pour le football américain dans une partie des Etats-Unis particulièrement prospère.

Pour deux d'entre eux, il s'agirait d'un retour à la maison: les Rams et les Raiders ont en effet quitté Los Angeles la même année, en 1994, pour s'installer respectivement à St Louis et Oakland.

Un déménagement sans grand succès sportif ou, plus grave aux yeux de leurs propriétaires, économique...

Mécontent du stade où évolue son équipe à St Louis, Stan Kroenke, le propriétaire des Rams, a dans ses cartons un projet d'enceinte futuriste de 80.000 places qu'il ferait construire pour deux milliards de dollars à Inglewood, dans la banlieue de Los Angeles.

Kroenke a les moyens de ses ambitions: le milliardaire s'est taillé un impressionnant empire dans le sport professionnel qui va du club de 1re division anglaise d'Arsenal à la franchise de basket (NBA) des Denver Nuggets, en passant par l'équipe de hockey sur glace (NHL) de Colorado Avalanche.

Pour contrer Kroenke, San Diego et Oakland sont prêts à s'allier.

Les deux franchises californiennes évoluent dans de stades vétustes et ont pour projet de construire une enceinte qu'elles se partageraient, à Carson, au sud de Los Angeles.

Coût de l'opération, 1,7 milliard de dollars pour un stade à l'architecture là-aussi résolument novatrice.

La menace d'un déménagement à Los Angeles a longtemps été pour les propriétaires d'équipe NFL un moyen de faire pression sur les autorités de leur ville pour obtenir de nouveaux aménagements ou des contrats de location des stades avantageux.

Cette fois, "L.A." est plus qu'une option, mais bien une destination.

La NFL a discuté du dossier lors de la réunion mensuel de son conseil d'administration en août et a rappelé qu'il faut qu'au moins deux tiers des autres propriétaires d'équipe donnent leur feu vert à tout déménagement.

"On veut que ce ou ces déménagements soient des opérations rentables, c'est notre objectif N.1 et c'est ce qui définira le calendrier", a insisté Roger Goodell, le grand patron de la NFL.

Le succès sportif est secondaire: dans son histoire tourmentée avec le football américain, Los Angeles n'a remporté qu'une seule fois le Super Bowl, en 1984 grâce aux Raiders qui avaient quitté Oakland un an auparavant...

jr/mam

(AFP)

Votre opinion