27.08.2015 à 03:06

FootballNFL - Pittsburgh donne sa chance à Michael Vick

Pittsburgh (Etats-Unis), 27 août 2015 (AFP) - Michael Vick, dont la carrière a été ternie par son implication dans une retentissante affaire de combats de chiens, a signé un contrat d'un an avec les Pittsburgh Steelers, a annoncé mercredi l'équipe de NFL.

Vick, 35 ans, était sans équipe depuis l'expiration de son contrat avec les New Yorks Jets. Il sera la doublure de l'indéboulonnable quaterback des Steelers, Ben Roethlisberger, 33 ans et double vainqueur du Super Bowl. "Michael (Vick) est capable de réussir sur un terrain toutes les passes quelle que soit la difficulté", a expliqué Mike Tomlin, l'entraîneur des Steelers. "Il a beaucoup d'expérience et sa vitesse et ses déplacements sont uniques, même à 35 ans", a-t-il ajouté. Vick avait été choisi en 5e position de la Draft 2001 par les Atlanta Falcons, son équipe jusqu'en 2006. A cette date, il a défrayé la chronique pour son implication dans un réseau de paris clandestins sur des combats de chiens et avait été accusé de maltraitance et de cruauté avec des chiens. Le quaterback avait alors écopé d'une peine de prison de trois ans avec sursis et avait été suspendu pour une durée indéterminée par la NFL. Il avait pu reprendre sa carrière en 2009 avec les Philadelphie Eagles, avant de rejoindre en 2014 les New York Jets pour une saison. "Il a fait beaucoup de choses depuis ce qui s'est passé (en 2006, NDLR) et ses statistiques et son comportement plaident en sa faveur", a souligné son nouvel entraîneur. "Pour moi, ce qui importe, c'est ce qu'un joueur peut apporter à l'équipe, si cette personne peut être Michael Vick, ce n'est pas un problème", a de son côté réagi Roethlisberger. Une association de protection des animaux a organisé mercredi une manifestation devant le centre d'entraînement des Steelers. Une pétition demandant la résiliation de son contrat par Pittsburgh a déjà recueilli 15.000 signatures. Vick a admis qu'il était habitué à ce type d'accueil. "Je ne peux pas revenir sur ce que j'ai fait dans le passé, la seule chose que je peux faire, c'est de dire aux enfants qu'ils ne doivent pas suivre mon exemple", a-t-il conclu. jr/tsc

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!