Publié

Hockey sur glaceNHL: c’est reparti pour une saison pas comme les autres

Le championnat de NHL 2020-2021 débute dans la nuit de mercredi à jeudi. Les matches auront majoritairement lieu à huis clos et éventuellement à capacité très réduite à quelques endroits. Les Suisses seront un peu moins nombreux que par le passé.

par
Sport-Center
Le hockey reprend en NHL!

Le hockey reprend en NHL!

AFP

Le hockey est de retour dans la meilleure ligue de la planète. La saison de NHL débute mercredi 13 janvier sous un format raccourci de 56 matches. Une saison qui s’annonce aussi palpitante qu’indécise en raison, évidemment, de la pandémie de coronavirus. Il y aura aussi des nouveautés, comme l’apparition de publicités ou une division exclusivement canadienne (voir notre diaporama ci-dessous).

Et puis, il y aura les Suisses du circuit, certes moins nombreux que par le passé. En chef de file, le Bernois Roman Josi, couronné meilleur défenseur de NHL la saison passée. Tour d’horizon des Suisses sous contrat en NHL cette saison:

Sven Baertschi, Vancouver Canucks

28 ans, ailier.

Salaire 2021: 2,4 millions de dollars

Sven Baertschi.

Sven Baertschi.

AFP

Sven Baertschi vient d’être assigné dans les ligues mineures (Utica Comets, AHL) après avoir été soumis au ballotage, où aucune autre organisation de NHL n’a souhaité faire appel à ses services. Baertschi pourrait être intégré au «Taxi squad» des Canucks en cours de route. Le Bernois, qui avait disputé la majeure partie de la dernière saison en AHL, écoule la dernière année du lucratif contrat de trois ans d’une valeur de 10,1 millions de dollars signé en 2018 avec Vancouver.

Kevin Fiala, Minnesota Wild

24 ans, ailier.

Salaire 2021: 3 millions de dollars

Kevin Fiala.

Kevin Fiala.

AFP

Kevin Fiala est le joueur le plus dynamique de l’équipe du Wild. Après une fin de saison dernière frustrante sur un plan individuel et collectif (élimination au premier tour des play-off), l’attaquant suisse devra assumer une plus grande part de la charge offensive cette saison. Le Saint-Gallois, après avoir obtenu 23 buts et 31 passes décisives en 64 parties la saison dernière, figurera parmi les meilleurs compteurs du Wild cette année aussi.

Gaëtan Haas, Edmonton Oilers

28 ans, centre.

Salaire 2021: 915’000 dollars

Gaëtan Haas.

Gaëtan Haas.

AFP

Le Biennois des Oilers a contracté le Covid-19 et vient de manquer le camp d’entraînement d’avant-saison pour cause de quarantaine. Pas un départ idéal lorsqu’il est question de se tailler une place dans l’alignement. Premier Romand à s’être imposé en NHL, Haas espère obtenir un poste régulier en tant que quatrième centre de l’équipe de Connor McDavid et Leon Draisaitl, le MVP du dernier exercice.

Nico Hischier, New Jersey Devils

22 ans, centre.

Salaire 2021: 7,25 millions de dollars

Nico Hischier.

Nico Hischier.

AFP

Le premier choix de la draft NHL va manquer le début de saison en raison d’une blessure à une jambe qui le tiendra éloigné des patinoires durant quelques jours encore. Le No 13 des Devils s’apprête à écouler la première campagne de son nouveau contrat lucratif avec le club de la banlieue new-yorkaise. Le Valaisan a ratifié en octobre dernier un pacte de sept ans d’une valeur de 50,75 millions de dollars américains avec l’équipe désormais entraînée par Lindy Ruff.

Roman Josi, Nashville Predators

30 ans, défenseur. Capitaine.

Salaire 2021: 9,059 millions de dollars

Roman Josi.

Roman Josi.

AFP

Le capitaine des Predators a marqué l’histoire de la NHL et du hockey helvétique en devenant le premier Suisse couronné «meilleur défenseur» de la saison écoulée. Le vainqueur du trophée Norris va une fois de plus porter la franchise à bout de bras. Les Predators, moins compétitifs que par le passé, ne font toutefois plus partie des favoris à la prestigieuse Coupe Stanley.

Dean Kukan, Columbus Blue Jackets

27 ans, défenseur.

Salaire 2021: 1,65 million de dollars

Dean Kukan.

Dean Kukan.

AFP

Le coéquipier du gardien Elvis Merzlikins a disputé 33 matches (ainsi que les neuf parties de play-off) la saison dernière sous les ordres du volcanique entraîneur John Tortorella. Le Zurichois fait partie de l’organisation des Blue Jackets depuis 2015 mais n’a encore jamais disputé de saison complète en NHL.

Philipp Kurashev, Chicago Blackhawks

21 ans, centre et ailier.

Salaire 2021: 842’500 dollars

Talent précoce, Kurashev espère gagner sa place en NHL. Ancienne puissance de la Ligue, les Blackhawks sont toutefois sur le déclin, avec des stars vieillissantes (Patrick Kane, Duncan Keith) ou blessées (le capitaine Jonathan Toews). Une opportunité pour des jeunes joueurs comme Kurashev. L’international suisse débutera toutefois la saison dans un rôle d’extra.

Philipp Kurashev.

Philipp Kurashev.

AFP

Timo Meier, San Jose Sharks

24 ans, ailier.

Salaire 2021: 6 millions de dollars

Timo Meier.

Timo Meier.

AFP

L’ailier des San Jose Sharks a obtenu une troisième campagne consécutive à 20 buts (22) après son sommet en carrière réalisé durant l’exercice 2018-2019 (30). Dans un effectif moins compétitif que par le passé et qui a désormais perdu ses deux leaders (Joe Thornton depuis cette année et Joe Pavelski en 2020), Meier peut endosser un rôle encore plus en vue.

Nino Niederreiter, Carolina Hurricanes

28 ans, ailier.

Salaire 2021: 5,25 millions de dollars

Nino Niederreiter.

Nino Niederreiter.

AFP

Le Grison évolue pour l’une des franchises les plus «fun» de la Ligue. Demi-finalistes en 2019, les «Canes» possèdent un groupe hyper talentueux de joueurs dirigés par l’entraîneur Rod Brindamour. Attaquant de puissance, Niederreiter peut jouer un rôle intéressant et viser une campagne beaucoup plus aboutie sur le plan offensif que celle de la saison 2019-2020 (29 points, dont 11 buts, en 67 matches de saison régulière).

Luca Sbisa, Nashville Predators

30 ans, défenseur.

Salaire 2021: 800’000 dollars

Luca Sbisa (à droite). 

Luca Sbisa (à droite).

AFP

Le défenseur de 30 ans va connaître un cinquième club en cinq saisons. Placé au ballotage par les Winnipeg Jets, Sbisa a été réclamé par les Nashville Predators, où le rôle qui l’attend sera au mieux un rôle de soutien. A Nashville, Sbisa retrouvera Roman Josi, le joueur de concession et capitaine des Predators. A noter que Yannick Weber, joueur de soutien ces dernières années à Nashville, est toujours sans contrat mais a participé au camp d’entraînement avec les «Preds».

Jonas Siegenthaler, Washington Capitals

23 ans, défenseur.

Salaire 2021: 800’000 dollars

Jonas Siegenthaler.

Jonas Siegenthaler.

AFP

Les champions de 2018 ont étoffé la défense avec plusieurs arrivées, dont celle de la légende des Boston Bruins, Zdeno Chara. Jonas Siegenthaler, 64 matches la saison dernière avec l’équipe d’Alexander Ovechkin, devra défendre sa place parmi les titulaires.

Gilles Senn, New Jersey Devils

24 ans, gardien.

Salaire 2021: 817’500 dollars

Gilles Senn.

Gilles Senn.

AFP

Le Valaisan pourrait hériter d’une place de troisième gardien chez les Devils après la retraite surprise de Corey Crawford, un portier qui venait pourtant de s’engager avec les Devils. Repêché au cinquième tour en 2017, Senn avait disputé deux matches avec l’équipe de la banlieue new yorkaise en 2020-2021.

Pius Suter, Chicago Blackhawks

24 ans, centre et ailier.

Salaire 2021: 925’000 dollars

Pius Suter.

Pius Suter.

AFP

Le meilleur compteur du championnat de Suisse en 2019-2020, Pius Suter convoite une place en NHL avec les Blackhawks, une franchise qui apprécie les joueurs venant de Suisse (le Tchèque Dominik Kubalik et les deux Helvètes Suter et Kurashev). Suter possède un atout de poids: le coach assistant Marc Crawford, l’entraîneur qui avait lancé sa carrière aux ZSC Lions en 2015-2016. Les Blackhawks semblent enclins à offrir une place de troisième centre de l’équipe à l’attaquant suisse.

6 choses à savoir sur la saison 2021

1 / 6
Alors que chaque équipe dispute habituellement 82 matches en saison régulière, le calendrier de la saison 2021 ne propose que 56 duels à chacun des 31 clubs entre le 13 janvier et le 8 mai.
Un calendrier réduit

Alors que chaque équipe dispute habituellement 82 matches en saison régulière, le calendrier de la saison 2021 ne propose que 56 duels à chacun des 31 clubs entre le 13 janvier et le 8 mai.

NHL 
En raison des restrictions de voyages, la direction de la ligue professionnelle nord-américaine a également dû redéfinir les contours de ses quatre divisions. C’est ainsi, par exemple, que les sept clubs canadiens figurent dans la même section.
Des nouvelles divisions

En raison des restrictions de voyages, la direction de la ligue professionnelle nord-américaine a également dû redéfinir les contours de ses quatre divisions. C’est ainsi, par exemple, que les sept clubs canadiens figurent dans la même section.

NHL
Durant la portion régulière du calendrier, les franchises ne se mesureront qu’à des rivaux de leur division. Les sept escouades canadiennes défieront ainsi à jusqu’à dix fois certains de leurs adversaires. Les organisations américaines, elles, se retrouveront à huit reprises face aux mêmes opposants.
Multiplication des mêmes matches

Durant la portion régulière du calendrier, les franchises ne se mesureront qu’à des rivaux de leur division. Les sept escouades canadiennes défieront ainsi à jusqu’à dix fois certains de leurs adversaires. Les organisations américaines, elles, se retrouveront à huit reprises face aux mêmes opposants.

NHL

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Chris8319

13.01.2021 à 18:52

Haas 1 er romand a se faire une place en Nhl ?? Lol... le 1 er romand a s’être fait une place à simplement gagné la coupe Stanley aux côtés de Patrick Roy ... il est aussi le 1 er à ramener la Coupe en Suisse

Patoulefou

13.01.2021 à 18:47

Bonne chance à la délégation swiss mad. 💪💪💪

EzraP

13.01.2021 à 18:18

Rien à faire du Hockey, juste une petite remarque, si elle est publiée, concernant l’impossibilité de faire des commentaires sur les articles liés au Covid. Vous censuez à dessein et vous ne valez donc pas mieux que les GAFA. Votre « information » orientée, biaisée, et exempte de travail journalistique est sur le point de crever et c’est tant mieux!