Publié

hockeyNHL - Coupe Stanley/Match N.4: Saad permet à Chicago d'égaliser (COMPTE RENDU)

Chicago, 11 juin 2015 (AFP) - Chicago est revenu à hauteur de Tampa Bay en finale de la Coupe Stanley grâce à sa victoire 2-1 sur un but décisif de Brandon Saad face au Lightning lors du match N.4, mercredi à Chicago.

Les deux équipes sont désormais à égalité 2 victoires à 2, avant le match N.5, samedi en Floride. Relancés après avoir encaissé deux revers consécutifs, les Blackhawks tenteront de s'y rapprocher d'une troisième Coupe Stanley en six saisons (après 2010 et 2013). Mercredi, c'est Saad qui a inscrit le but de la victoire pour Chicago dans le dernier tiers-temps en trompant la vigilance du jeune gardien russe Andrei Vassilevski (20 ans), qui vivait sa première titularisation en Coupe Stanley. "J'ai vraiment eu beaucoup de chance. Le gardien a bien joué en repoussant le palet. Il a rebondi près de mon pied et s'est finalement retrouvé au bout de ma crosse. J'ai simplement essayé de (...) trouver un passage entre ses jambes", a expliqué Saad, qui a signé son huitième but des play-offs 2015. Auparavant, le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews avait ouvert le score en début de deuxième période, marquant à l'occasion son premier but de la finale. Puis Tampa Bay avait égalisé cinq minutes plus tard grâce à Alex Killorn. Menée, la franchise floridienne a décidé en fin de partie de faire entrer un attaquant supplémentaire, mais le gardien de Chicago, Corey Crawford (24 arrêts), a résisté à la pluie de tirs. "On s'attend à ce que (Tampa) nous presse quand ils sont menés d'un but. Ca devient fou à certains moments et je pense qu'on a fait du bon boulot en gérant cela", s'est félicité Toews. "Pour être honnête, je ne sais pas comment aucun de ces tirs n'est entré", s'est désolé l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. Malgré la défaite, Vassilevski (17 arrêts), titularisé en l'absence de Ben Bishop dont la nature de la blessure reste inconnue, s'en est honorablement sorti pour sa première. "Un sacré boulot. Ce gamin nous a donné une chance de gagner le match (en n'encaissant que deux buts, ndlr). Mais nous n'avons marqué qu'une fois, nous devons marquer davantage", a estimé Cooper, précisant toutefois que Bishop allait rejouer d'ici la fin de la finale. bb/sdo/es/ig

(AFP)

Votre opinion