20.04.2017 à 07:47

NHL: les 5 infos de la nuit

Un arrêt et un but sur le même shift, les Flames se sont éteints, le Wild toujours en vie, les «BB» au bord du précipice, un capitaine sous pression: l'essentiel de l'actu du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre

1 - Un shift pour l'Histoire

Les Capitals de Washington ont nivelé le duel contre les Maple Leafs (2-2) en s'imposant chichement (5-4) à Toronto où le fameuse «fièvre des séries» n'est pas une légende.

Le héros obscur de cet acte IV s'appelle Tom Wilson. Le jeune attaquant des Caps (23 ans) ne s'est pas seulement distingué en enfilant deux buts. Il s'est illustré en effectuant un arrêt désespéré et en inscrivant un goal (le 3-1) lors d'une même présence sur la glace.

Whip with the best shift... ever? #RockTheRed@csnmapic.twitter.com/Qh0v53Y256— Washington Capitals (@Capitals) 19 avril 2017

Le meilleur shift de l'Histoire? Pas sûr. Mais un shift qui laissera une trace dans l'Histoire, ça, c'est sûr.

2 - Chassé après six minutes

Brian Elliott, le gardien des Flames de Calgary, n'a même pas eu la chance d'effectuer un bel arrêt. Et pourtant, il était devant le filet. Glen Gulutzan, l'entraîneur de la franchise de l'Alberta, l'a chassé du match après 5'38. Elliott venait d'accorder un soft goal sur le troisième tir des Ducks d'Anaheim.

Et hop, les douches, c'est par ici...

Remarquez que Chad Johnson, le substitut d'Elliott, n'a guère connu plus de succès: il a capitulé sur le premier lancer auquel il a été confronté. Et comme le chef mat avait mal au dos et que le responsable des buvettes était devenu son meilleur client, le brave Gulutzan n'avait plus de candidat à envoyer devant le filet...

Les Ducks se sont imposés 3-1 au Saddledome et ont balayé la série (4-0). Il ne reste donc plus que quatre clubs canadiens en lice pour la conquête de la Coupe Stanley.

3 - Les «BB» au bord du gouffre

Dans une série verrouillée, les Sénateurs d'Ottawa ont poussé les Bruins de Boston au bord du précipice en décrochant l'acte IV sur le plus petit des scores (1-0, quatrième shutout en play-off pour Anderson) au TD Garden. Le but porte la griffe de Bobby Ryan. Mais on retiendra surtout la passe extraordinaire du défenseur suédois Erik Karlsson qui a piégé les «BB».

S'il fut ennuyeux, le duel a quand même été agrémenté d'une pause sourire. Pour ne pas s'endormir, les fans se sont amusés comme ils ont pu, et...

Non, non, il ne s'agit pas d'un montage. La preuve:

4 - «El Nino» toujours en vie

Le Wild du Minnesota, qui faisait face à l'élimination à St.Louis, a gagné le droit d'y croire encore un peu. Nino Niederreiter (qui n'a pas obtenu de point) et ses coéquipiers ont blanchi les Blues 2-0 grâce à des réussites de Charly Coyle (17e).

Et de Martin Hanzal (37e).

C'est 3-1 dans la série, qui déménage à St.Paul. Tant qu'il y a de la vie...

5 - Pacioretty sous pression

L'acte V entre le Canadien de Montréal et les Rangers de New York (2-2) se jouera la nuit prochaine au Centre Bell. Un homme est particulièrement sous pression: Max Pacioretty, le capitaine des Habs, qui est muet depuis huit rencontres. A Montréal, même les anciens, qui avaient connu la pression de l'endroit, en rajoutent une couche. Ainsi, la légende Larry Robinson...

Là, Max n'a plus le choix. Le réveil a sonné.

Bonus - Arbitrage

Cela fait plaisir. En matière d'application des règles de jeu, ben, c'est comme chez nous...

Tweet: @AndrCloutier «@JiLajoie @mathiasbrunet»

Donc si Dany Kurmann veut jouer les prolongations de l'autre côté de l'Atlantique...

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!