Hockey sur glace: NHL: les 5 infos de la nuit

Publié

Hockey sur glaceNHL: les 5 infos de la nuit

Alexeï Emelin se prend pour Steve Urkel. Trois gardiens à l'honneur. Et, malgré lui, Shaw fait le show.

par
Emmanuel Favre
Alexeï Emelin a réussi à body-checker son coéquipier Brendan Gallagher...

Alexeï Emelin a réussi à body-checker son coéquipier Brendan Gallagher...

Twitter

1 - Emelin, un Steve Urkel sur patins

Alexeï Emelin est le nouveau «Schwarzer Peter» du Canadien de Montréal. Le défenseur russe, qui est régulièrement dézingué sur les réseaux sociaux par la colonie très partisane des Habs, a offert de nouveaux arguments à ses détracteurs. Sa performance catastrophique contre les Blackhawks de Chicago, qui se sont imposés 4-2 au Centre Bell, aurait pu laisser penser à une caméra cachée: mais non, «Surprise sur prises» n'avait pas lancé sa saison 26. Emelin n'a pas seulement terminé la rencontre avec un différentiel de -3 (ça peut arriver, même aux meilleurs). Son manque de discernement n'a pas seulement coûté les trois premiers buts au Tricolore (ça peut aussi arriver, même aux meilleurs). Il a aussi fait ça (Steve Urkel, sors de ce corps). Et ça, cela n'arrive pas souvent aux meilleurs...

2 - En pleine poire

Cela doit encore faire «dong dong» dans la tête de Corey Crawford. Le gardien des Blackhawks de Chicago a été la victime de ce dont tous les portiers de NHL redoutent: se prendre un lancer de Shea Weber en pleine poire. Weber a tout simplement le tir le plus puissant de la ligue. En 2015, au match des étoiles, son slap avait atteint les 174 km/h.

3 - Un arrêt extraordinaire

Un autre gardien s'est distingué: Thomas Greiss des Islanders de New York. Le gardien allemand de 31 ans a réussi une parade extraordinaire en Caroline où son équipe s'est imposée 3-2 ap. L'expression «voler un but», à Lucas Wallmark en l'occurrence, prend tout son sens.

Not sure how he saw it.Zero idea how he saved it. pic.twitter.com/7lhw3OedPP— NHL (@NHL) 15 mars 2017

4 - 500 fois Price

Carey Price est devenu le troisième gardien à disputer 500 matches dans l'organisation centenaire du Canadien de Montréal. Alors qu'il lui reste une saison de contrat à écouler au Centre Bell (avant de peut-être parapher une nouvelle longue entente lucrative), le probable meilleur goalie du monde peut envisager de dépasser les deux légendes qui sont encore devant lui: Jacques Plante (556) et Patrick Roy (551).

5 - Drôle de Shaw

Petit moment de solitude pour Andrew Shaw, l'attaquant du Canadien de Montréal. Le hockey sur glace sans patins, ben, cela ressemble à ça...

Ton opinion