Actualisé

Hockey sur glaceNHL: les cinq infos de la nuit

Ça bouge en Amérique du Nord. David Desharnais n'est plus un joueur du Canadien de Montréal. Roman Josi et Mark Streit enjolivent encore leurs statistiques.

par
Emmanuel Favre
David Desharnais n'est plus un joueur du Canadien de Montréal.

David Desharnais n'est plus un joueur du Canadien de Montréal.

Keystone

1. Desharnais déménage

Alors que la date limite pour les échanges se rapproche (ce mercredi soir à 21 h), Marc Bergevin, le directeur général du Canadien de Montréal, a envoyé le joueur de centre David Desharnais (qui avait évolué avec FR Gottéron lors du dernier lock-out) aux Oilers d'Edmonton.

En retour, il a obtenu le défenseur Brandon Davidson, dont la statistique ne casse pas des briques (28 matches, 1 point). Bergevin a également embauché l'attaquant Steve Ott (29 ans, Red Wings de Detroit) en retour d'un sixième choix de repêchage. Mais les transactions en cachent probablement une autre, à venir. En effet, les Habs ont libéré plus de deux millions de dollars dans leur masse salariale, ce qui leur donne une petite marge de manœuvre pour consolider leur effectif dans la journée.

Desharnais, qui écoulait sa dernière année de contrat au Centre Bell, connaissait un exercice difficile (31 matches, 10 points). Il avait suivi huit des douze dernières parties depuis la passerelle de presse et ne semblait pas entrer dans les plans du nouvel entraîneur, Claude Julien. Le petit Québécois l'a déclaré au Journal de Montréal: «Je suis triste de partir, mais je tenterai de profiter de cette chance avec les Oilers.»

2. Grâce au «Valaisan» Galchenyuk

En difficulté il y a dix jours encore, le Canadien de Montréal retrouve des couleurs, même si son jeu n'est pas (encore?) folichon. La nuit dernière, sans Sven Andrighetto (surnuméraire), il a battu les Blue Jackets de Columbus 1-0 ap pour obtenir son quatrième succès lors des cinq derniers duels.

Le buteur, à 67 secondes du terme de la prolongation: Alex Galchenyuk, le plus Valaisan de l'effectif des Habs. En effet, l'Américain est le fils d'Alexander, un défenseur biélorusse qui avait évolué pendant deux saisons au HC Sierre (alors entraîné par Didier Massy) en LNB. Et le petit Alex avait usé ses premiers patins dans la cité du soleil.

3. La Cage aux Sports aime Claude Julien

La promotion de la «Cage aux Sports», une chaîne de restaurants québécois qui diffusent du sport en continu, est bien connu: cinq buts, huit ailes. En clair, elle offre huit ailes de poulet à ses clients lorsque le Canadien marque cinq buts dans le même match.

Eh bien, depuis que l'homme aux deux prénoms, Claude Julien, a délogé Michel Therrien de son poste d'entraîneur, la Cage n'a eu pas à rogner dans ses marges: ce n'est jamais arrivé. De là à penser que Claude Julien est au Québec ce que Ralph Krueger était à l'équipe de Suisse...

4. Josi et Streit ajoutent des points

Si Nino Niederreiter (Wild du Minnesota) n'a pas griffé la feuille des compteurs à Winnipeg, où son équipe s'est imposée 6-5, Roman Josi (Prédateurs de Nashville) et Mark Streit (Flyers de Philadelphie) ont enjolivé leurs statistiques. Josi, qui traverse une période faste, a porté son total saisonnier à 38 points grâce à deux assists (dont un sur le but de la victoire) délivrés à Buffalo (4-5 ap).

Streit, lui, a ajouté un 21e point à sa collecte de la saison en distillant une passe décisive contre l'Avalanche du Colorado (4-0). Luca Sbisa est demeuré muet avec les Canucks de Vancouver, défaits par Detroit (3-2 ap). Tout comme Denis Malgin (Panthers de la Floride) dont le club a battu la Caroline (3-2 tab).

5. Des transactions mineures

Avant une dernière journée qui fera probablement le bonheur de quelques sociétés de déménageurs, la nuit fut calme sur le marché des transactions. L'attaquant Viktor Stalberg a quitté la Caroline pour rejoindre les Sénateurs d'Ottawa pilotés par Guy Boucher (ex-SCB).

Le défenseur Johnny Oduya (Dallas) est désormais un membre des Blackhawks de Chicago. Et l'avant danois Jannik Hansen a été envoyé chez les Sharks de San Jose par Vancouver.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!