Football – Nice et Marseille sur le podium, Bordeaux respire
Actualisé

FootballNice et Marseille sur le podium, Bordeaux respire

Nice s'est emparé de la deuxième place de Ligue 1. L’OM remonte sur le podium et le Bordeaux de Vladimir Petkovic a débloqué son compteur de victoire à domicile.

Les Niçois sont repartis d’Angers avec les 3 points.

Les Niçois sont repartis d’Angers avec les 3 points.

AFP

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour les Niçois. Comme il y a une semaine, où ils avaient renversé l'OL (3-2) dans le temps additionnel, ils ont cette fois glané la victoire dans les dernières secondes face à Angers (2-1), pour chiper la deuxième place du classement à Lens, tombé face à ces mêmes Lyonnais la veille (1-2).

Menés 1-0 à la pause après un pénalty transformé par Sofiane Boufal (29e), les hommes de Christophe Galtier s'en sont cette fois remis à Andy Delort, auteur d'un doublé (57e, 91e) dont une superbe reprise de volée dans le temps additionnel, pour renverser la vapeur. Un match auquel n’a pas pris part Jordan Lotomba. Le latéral vaudois est resté scotché sur le banc pour la quatrième fois consécutive. Sa dernière apparition remonte au 2 septembre et la réception de Brest.

Cette victoire permet à l'OGC Nice de devenir le nouveau dauphin du PSG – vainqueur (2-1) vendredi de Lille - avec 23 points, devant l'OM.

Marseille assure

Marseille qui, justement, est allé s'imposer à Clermont (1-0) en soirée et s'est installé sur la troisième marche du podium.

Une semaine après avoir bousculé le leader parisien lors du classique au Vélodrome (0-0), l'OM a retrouvé le chemin du succès après trois matches nuls consécutifs, toutes compétitions confondues. C'est le Turc Cengiz Under qui a offert une précieuse victoire aux Phocéens d'une jolie frappe enroulée du gauche (25e). L'ailier droit a inscrit son quatrième but en L1, le premier depuis fin août.

Sous le déluge, Marseille, bien en place, a globalement maîtrisé les débats face à un promu auvergnat volontaire. Quatre jours après le match en retard face à Nice (1-1), l'entraîneur olympien Jorge Sampaoli avait pourtant laissé sur le banc ses deux stars Dimitri Payet et Arkadiusz Milik. Entrés à l'heure de jeu, ils ont failli se montrer décisifs avec une tête du Polonais sur la barre sur un centre du Réunionnais (73e).

Dans l’après-midi, Rennes a été accroché à Troyes (2-2). Les Bretons ont ouvert le score par le biais de leur défenseur Nayef Aguerd (9e), auteur de son deuxième but en deux matches. Mais c'est un autre défenseur, Adil Rami, pour son premier but sous la tunique troyenne (38e) qui a remis les deux formations à égalité, deux minutes avant que Tristan Dingomé (40e) ne donne l'avantage aux locaux. Rennes a ensuite poussé pour finalement égaliser par le biais de Martin Terrier (81e).

Briand sauve Bordeaux

Dans le milieu de tableau, Strasbourg n'a fait qu'une bouchée de Lorient dans son antre de la Meinau (4-0). Les Strasbourgeois, grâce à un doublé d'Habib Diallo et un but de Ludovic Ajorque, menaient déjà 3-0 à la mi-temps, avant qu'Adrien Thomasson n'alourdisse la marque en deuxième période.

Un quatrième succès à la maison pour le Racing, tout comme pour Montpellier, qui a battu Nantes (2-0) avec des réalisations de Mollet (64e) et Wahi (71e) et revient à un point de son adversaire du jour. Le gardien obwaldien Jonas Omlin s’est ainsi offert son deuxième «clean sheet» de la saison.

Les Girondins de Bordeaux, eux, ont arraché leur première victoire à domicile cette saison, face à Reims (3-2), grâce à Jimmy Briand. Menés 2-0 à la 63e, les Bordelais ont sonné la révolte par le biais de Yacine Adli (73e) et Jimmy Briand (78e). Ce dernier, qui est entré à la 66e minute, a par la suite pris ses responsabilités pour transformer le pénalty offert aux Girondins à la toute fin de rencontre (90e+5). Les hommes de Vladimir Petkovic se donnent de l'air et remontent à la 16e place.

Premier succès pour Brest

De son côté, Monaco a subi un coup d’arrêt inattendu sur la pelouse de Brest (0-2), qui a enfin signé sa première victoire cette saison. Les Monégasques, qui pouvaient s’emparer provisoirement de la quatrième place en cas de succès et ainsi mettre la pression sur l’OM, se sont cassés les dents sur une équipe bretonne solidaire et enthousiaste.

Sur un coup franc de Romain Faivre, Jérémy Le Douaron a dévié de la tête et Steve Mounié a repris victorieusement au second poteau pour ouvrir le score (18e). Puis, alors que l’ASM monopolisait le ballon mais sans se montrer dangereuse, les Bretons ont doublé la mise en contre par Franck Honorat (79e).

Cette victoire permet aux Brestois d’abandonner à Metz la place de premier relégable pour devenir barragiste (18e, 9 points). Monaco recule de son côté au 10e rang (17 points).

(AFP/Sport-Center)

Votre opinion