Tennis: Nick Kyrgios en rajoute une couche
Publié

TennisNick Kyrgios en rajoute une couche

Après avoir traité Novak Djokovic «d’abruti», l’Australien s’en est cette fois pris au niveau sportif du Serbe.

par
Sport-Center
Nick Kyrgios (à dr.) et Novak Djokovic au tournoi d’Acapulco en 2017.

Nick Kyrgios (à dr.) et Novak Djokovic au tournoi d’Acapulco en 2017.

AFP

Nick Kyrgios ne porte décidément pas Novak Djokovic dans son cœur. Deux jours après avoir traité le Serbe «d’abruti» en raison de ses demandes pour alléger les conditions de quarantaine mises en place à l’Open d’Australie, le joueur australien s’en est pris cette fois aux qualités sportives du No 1 mondial.

Ce mercredi, dans une interview accordée au journal australien The Herald Sun, le No 47 mondial a ajouté son grain de sel dans l’éternel débat sur le GOAT (Greatest Of All Time), à savoir le plus grand joueur de tous les temps.

Pour Kyrgios, Djokovic n’a tout simplement pas sa place dans ce débat, pour une raison bien simple. «Peu importe combien de Grands Chelems Novak gagne, il ne sera jamais le plus grand pour moi. J’ai joué deux fois contre lui, et s’il ne peut pas me battre, il ne peut pas être le plus grand de tous les temps», a expliqué l’Australien.

Deux victoires en 2017

Sur le plan purement statistique, difficile de contredire Kyrgios. L’Australien a battu deux fois Djokovic en autant de rencontres, durant l’année 2017. D’abord à Acapulco en février (7-6 7-5), puis à Indian Wells un mois plus tard (6-4 7-6).

Kyrgios fait par ailleurs partie (pour l’instant) du cercle très très fermé des joueurs n’ayant jamais perdu contre Novak Djokovic en carrière. Le Russe Marat Safin, retraité des courts, a aussi battu deux fois le Serbe en autant de rencontres disputées.

Voilà qui promet des retrouvailles électriques si les deux hommes sont amenés à se croiser une nouvelle fois sur un court de tennis.

Une longue liste «d’ennemis»

S’il est souvent mentionné par l’Australien, Novak Djokovic n’est pas le seul joueur à avoir été dans le viseur de Nick Kyrgios au cours de sa carrière. Petit florilège non exhaustif:

Kyrgios à propos de Rafael Nadal: «On est de parfaits opposés. Quand il gagne, tout va bien, il félicite son adversaire, mais dès qu’il perd contre moi, il dit que je suis irrespectueux envers lui, les fans et le tennis.»

Kyrgios à propos de Fernando Verdasco: «Le type le plus arrogant du monde.»

Kyrgios à propos de Casper Ruud, qui avait ostensiblement célébré une victoire par forfait contre l’Australien en 2019: «Hey Casper, si tu as quelque chose à dire, dis-le en face, je suis sûr que tu ferais moins le malin après ça. En attendant, je vais continuer à regarder de la peinture sécher plutôt que tes matches. Tellement ennuyeux. Mais je comprends pourquoi tu parles de moi, parce que les gens ne savent même pas que tu joues au tennis.»

Kyrgios à propos de l’ancien joueur Boris Becker: «Il a d’abord voulu être mon coach, parce qu’il manque cruellement d’argent, et maintenant il me critique sur Instagram. Drôle de monde dans lequel on vit.»

Kyrgios a propos de Borna Coric et Alexander Zverev, deux joueurs ayant participé à l'Adria Tour, un tournoi exhibition disputé dans les Balkans en 2020 où de nombreux joueurs avaient été testés positifs au Covid: «À quel point peut-on être aussi égoïste? Vous avez des cailloux dans la tête? J’essaie juste de les responsabiliser. Ce sont des joueurs de tennis, ils ne sont pas spéciaux. Ce que je pense du niveau intellectuel de Coric? Zéro.»

Votre opinion