Football: Nicolas Marin s'éclate en Nouvelle-Calédonie
Publié

FootballNicolas Marin s'éclate en Nouvelle-Calédonie

L'ancien joueur du Lausanne-Sport et de Sion côtoie les dauphins et se détend. Mais il n'oublie pas de (bien) jouer au football.

par
LeMatin.ch

Né à Marseille il y a 36 ans, Nicolas Marin a profité du football pour voyager. Il a connu l'Angleterre (Plymouth), les Emirats Arabes Unis (Dubaï) et la Grèce (Xanthi) sans oublier la Suisse bien sûr (Lausanne et Sion). Aujourd'hui, il se trouve carrément à l'autre bout du monde, en Nouvelle-Calédonie, où il défend les couleurs de l'AS Magenta.

Ces derniers jours, il s'est confié à France Football, le fameux hebdomadaire français. Extraits choisis.

Son arrivée en Nouvelle-Calédonie

«Avec le président, Michel Messeaud, on se connaît depuis pas mal de temps, et il m'avait toujours dit de venir ici à la fin de ma carrière. L'occasion s'est présentée, et comme je n'ai pas reçu d'offre intéressante, je suis allé là-bas avec la possibilité de disputer la Ligue des champions d'Océanie. J'étais à deux doigts de raccrocher. »

Le voyage

«Il a duré deux jours! Je suis parti de Marseille pour faire escale à Londres. Ensuite, j'ai pris un avion pour Dubaï puis un autre pour l'Australie. Et j'ai enfin rejoint Nouméa. A mon arrivée, il y avait certaines coutumes, j'ai fait quelques offrandes. J'ai rejoint les gens qui m'accueillaient pour un barbecue, et ça s'est super bien passé.»

Le Championnat du monde des clubs

«Si on remportait la Ligue des champions, on serait qualifié pour le Championnat du monde des clubs, et bien sûr, j'y participerai! Mais c'est encore loin (rires). Si on venait à affronter le Real Madrid, le Barça ou le Bayern Munich là-bas, on se mettrait à vingt-trois dans le but!»

Sa vie en dehors du football en Nouvelle-Calédonie

«Victor, le fils du président, me fait sortir (rires). Il m'emmène à l'île aux Canards, à la pêche, à la barrière de corail. Le président a un beau bateau. Dernièrement, on est sorti en mer et dix dauphins sont venus autour de nous, c'était phénoménal. Quant à la plongée sous-marine, j'ai beaucoup d'appréhension (rires). J'essaie de bouger un peu mais il fait énormément chaud. Les plages, c'est paradisiaque! Tu bois un coup, t'as l'eau et les poissons devant toi... Après, avant de partir, j'espère allez chez un de mes coéquipiers dans sa tribu.»

Votre opinion