28.08.2015 à 10:40

AsileNidwald exige aussi que Berne revoie le statut des Erythréens

Comme Lucerne, le canton demande à Berne que des admissions provisoires soient octroyées plus souvent à la place du statut de réfugié.

Trop de ressortissants érythréens obtiennent le statut de réfugié, estime le canton de Nidwald.

Trop de ressortissants érythréens obtiennent le statut de réfugié, estime le canton de Nidwald.

Keystone

Le gouvernement nidwaldien demande lui aussi au Conseil fédéral de ne plus accorder le statut de réfugié aux requérants venant d'Erythrée. Il emboîte le pas à son voisin lucernois qui a fait la même revendication il y a trois semaines dans une lettre adressée à la ministre Simonetta Sommaruga.

Le thème de l'asile et des requérants préoccupe une grande partie de la population, écrit vendredi le Conseil d'Etat nidwaldien dans un communiqué. Un des principaux sujets de discussion est le fait que de nombreux ressortissants érythréens obtiennent le statut de réfugié.

Admissions provisoires

Tout comme son homologue lucernois, le gouvernement de Nidwald demande que des admissions provisoires soient octroyées plus souvent à la place du statut de réfugié. Dans sa lettre ouverte, Lucerne expliquait que la vie et l'intégrité corporelle des requérants érythréens ne sont pas directement à risque au moment de leur fuite.

La conseillère fédérale Sommaruga avait aussitôt exclu de renvoyer les ressortissants d'Erythrée, faisant valoir que ce pays est une dictature et un Etat de non-droit. Même le CICR n'a pas accès aux prisons.

Elle avait aussi souligné que la moitié des requérants Erythréens se voyaient octroyer une admission provisoire. La demande lucernoise - et désormais nidwaldienne - est donc déjà appliquée.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!