Football féminin - Nils Nielsen: «J’aurais signé pour un succès 2-0 avant le match»
Publié

Football fémininNils Nielsen: «J’aurais signé pour un succès 2-0 avant le match»

Les Suissesses se sont imposées vendredi dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2023. Malgré les problèmes à la conclusion, l’entraîneur de la sélection était satisfait.

par
Florian Paccaud
(Zurich)
Après avoir battu la Lituanie et la Moldavie, les joueuses de Nils Nielsen ont confirmé vendredi contre la Roumanie.

Après avoir battu la Lituanie et la Moldavie, les joueuses de Nils Nielsen ont confirmé vendredi contre la Roumanie.

Marc Schumacher/freshfocus

L’équipe de Suisse a poursuivi son parcours sans faute lors des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande. Vendredi, la Nati s’est imposée 2-0 contre la Roumanie. Mais elle a dû attendre la 90e minute et un pénalty transformé par Ana-Maria Crnogorcevic pour se mettre à l’abri, malgré une grosse domination et quatre tirs sur les montants. L’entraîneur Nils Nielsen est revenu sur cette victoire.

– Nils Nielsen, quel est votre sentiment après ce match?

– Je suis content d’avoir gagné. Même si on a séché en première période, contre une gardienne très à son aise et une défense bien regroupée, on s’est quand même créé des opportunités. En deuxième période, on a effectué quelques ajustements tactiques, et cela a porté ses fruits. Avant la rencontre, j’aurais signé pour un succès 2-0.

– Comment expliquez-vous ce manque de réussite?

– On travaille beaucoup là-dessus. Mais vous savez, marquer est l’une des choses les plus difficiles au football. Pour y arriver, il faut être dans un élan positif. Si on réfléchit un peu trop, alors il y a de grandes chances pour que le ballon ne finisse pas au fond.

– Qu’avez-vous dit à vos joueuses à la mi-temps?

–Je leur ai dit que lorsqu’on faisait une course dans les 16 mètres, il fallait mettre plus d’intensité, pour les mettre plus en difficulté défensivement et créer des ouvertures. Elles ont fait cela en deuxième période et les buts sont venus. Même si on a moins marqué que touché les montants.

– La délivrance n’est venue qu’à la 90e. Avez-vous eu peur que cela tourne mal?

–Lorsqu’on a qu’une longueur d’avance, bien sûr qu’on n’est pas rassuré. Même si l’autre équipe n’a pratiquement eu aucune occasion, on est jamais à l’abri d’une erreur défensive qui conduise à un but.

– Quels sont les points positifs que vous retenez de cette rencontre?

–J’ai beaucoup apprécié nos déplacements à mi-terrain. Toute l’équipe joue pour créer des occasions. Nous avons vraiment essayé d’aller de l’avant, à l’image de la latérale Julia Stierli qui n’était pas présente lors du dernier rassemblement. Sans négliger le repli défensif. Les Roumaines ne se sont d’ailleurs créé presque aucune chance de but.

Votre opinion