Publié

VTTNino Schurter en quête de record aux Mondiaux

En cas de victoire au Mont Sainte-Anne samedi, le Grison obtiendrait un cinquième titre mondial consécutif. Du jamais-vu.

Au Québec, Nino Schurter n'aura pas à composer avec l'opposition de son rival en Coupe du monde, le Néerlandais Mathieu van der Poel.

Au Québec, Nino Schurter n'aura pas à composer avec l'opposition de son rival en Coupe du monde, le Néerlandais Mathieu van der Poel.

Gian Ehrenzeller, Keystone

L'absence du prodige néerlandais Mathieu van der Poel ouvre le chemin aux spécialistes suisses de cross country, Mathias Flückiger et surtout Nino Schurter, dans les Mondiaux de VTT qui se tiennent dans la station québécoise de Mont Sainte-Anne.La course aura lieu samedi à 20h45.

«L'absence de van der Poel est un souci de moins», reconnaît avec franchise le Grison Nino Schurter, tant le Néerlandais, vainqueur de trois manches de Coupe du monde, a impressionné. Mais, cette année, «VDP» a choisi de privilégier les Mondiaux sur route programmés fin septembre dans le Yorkshire (il fera le choix inverse l'an prochain aux JO de Tokyo).

Sept fois titré, Schurter réaliserait une passe inédite en cas de nouvelle victoire. Jusqu'à présent, il partage avec le Français Julien Absalon, désormais tourné vers les compétitions à assistance électrique, le record de quatre titres mondiaux consécutifs.

Le mauvais souvenir de 2010

Si le Suisse a brillé à Mont Sainte-Anne (quatre succès en Coupe du monde), il a aussi gardé un mauvais souvenir des Mondiaux 2010. Il avait perdu toute chance de médaille à cause de deux ennuis mécaniques (4e). Au contraire de Mathias Flückiger, le vainqueur de la manche québécoise de Coupe du monde l'an passé, qui s'était imposé voici neuf ans dans la catégorie espoirs.

Dans la station qui a déjà accueilli les Mondiaux VTT à deux reprises (1998 et 2010), la Suisse, logiquement titrée mercredi dans le relais mixte, abat aussi une carte majeure dans la course dames. Mais Jolanta Neff (26 ans), championne du monde 2017, doit compter avec la championne sortante, l'Américaine Kate Courtney (23 ans), et deux revenantes, la Française Pauline Ferrand-Prévot et la Suédoise Jenny Rissveds.

Championne olympique à Rio, Rissveds (25 ans) revient elle en haut de l'affiche. En proie à une dépression, elle a observé une coupure complète la saison dernière. Mais elle vient de renouer avec le succès en Coupe du monde, dans la dernière manche disputée avant les Mondiaux (le 11 août à Lenzerheide).

L'épreuve est programmée samedi à 18h15.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!