Actualisé 15.12.2019 à 16:43

Noël sans cadeau: l'idée fait son chemin en Suisse

Tradition

De plus en plus de Suisses font l'impasse sur les cadeaux à Noël, d'après une récente enquête. Plus d'une personne sur dix pense qu'il faudrait s'en passer.

Photo d'illustration

Photo d'illustration

iStock

Presque toute la Suisse fête Noël. Les cadeaux y prennent une place importante, pourtant ils ne sont pas une nécessité absolue. Un peu plus d'une personne sur dix pense même qu'ils devraient être supprimés, selon une enquête du cabinet d'études de marché GFK.

Deux tiers des personnes interrogées trouvent que les cadeaux sont certes sympas mais pas obligatoires. Pour 20%, ils sont indissociables de Noël, tandis que plus d'une personne sur dix pense qu'il faudrait s'en passer. Ainsi, 13,8% des sondés fêtent Noël sans le moindre cadeau. Les Romands (8,6%) se montrent cependant moins austères que les Alémaniques (15,6%).

Convivialité et congés

Interrogés sur ce qu'ils attendent de cette fête, la plupart (56%) se réjouissent de passer un bon moment en famille ou entre amis et un sur cinq attend Noël avec impatience pour les congés. La perspective des cadeaux n'est retenue que par 3% des sondés.

Les meilleurs cadeaux que l'on reçoit viennent, pour une majorité des personnes questionnées (31,6%), des conjoints. A noter que les hommes sont deux fois plus nombreux (41,7%) à se sentir choyés par leur épouse ou leur copine que les femmes (21%). Les grands-parents récoltent le moins bon score (1,6%).

Éviter la bougie et les chaussettes

Dans la liste des cadeaux les moins appréciés figurent en tête la bougie parfumée (18%), les chaussettes (15,5%), les ustensiles de cuisine (10,3%), le gel-douche (9,7%). Parfois, certains présents sont diversement appréciés selon l'âge: ainsi le CD est déconsidéré par la génération Spotify, alors qu'il garde la cote auprès des 50-74 ans.

Les Suisses seraient plutôt réticents à demander un reçu pour pouvoir retourner un cadeau raté. Plus de quatre sur cinq avouent l'accepter en silence. Beaucoup d'objets se retrouvent par la suite sur le Net.

L'enquête de GFK a été menée début décembre auprès de 1002 Suisses de 16 à 74 ans pour le compte du fabricant d'album ifolor. Trois quarts des sondés venaient de Suisse alémanique et un quart de Suisse romande.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!