17.08.2018 à 19:50

FootballNolan Nuzzolo: «Mon oncle est mon idole depuis tout petit»

Nolan Nuzzolo est le neveu de Raphaël, buteur de NE Xamax. Dans le derby bernois de Coupe, l’attaquant du FC Bienne rêve de créer la surprise contre YB.

von
N. JR
Nolan Nuzzolo (à g.) et Bienne auront fort à faire ce week-end face à Young Boys.

Nolan Nuzzolo (à g.) et Bienne auront fort à faire ce week-end face à Young Boys.

C’est vrai, le grand public avait un peu oublié le FC Bienne depuis sa faillite en juin 2016, le condamnant alors à repartir en 2e ligue régionale. Après avoir fêté deux promotions successives, le voici de retour en 1re ligue où le néo-promu a idéalement commencé son championnat en remportant ses deux premiers matches (contre Zoug et Langenthal), ce qui permet de mieux situer un potentiel sportif plus qu’intéressant.

Cette fois, c’est pour le compte de la Coupe de Suisse que Bienne espère refaire parler lui en bien. Il aura le périlleux honneur de recevoir Young Boys, champion de suisse en titre, à l’enseigne d’un derby bernois qui sera par la même l’une des affiches du week-end. Un match que Nolan Nuzzolo se réjouit énormément de disputer compte tenu des projecteurs qui seront braqués demain soir sur la Tissot Arena (19h30).

«Pour le club de Bienne déjà, reconnaît son jeune attaquant, c’est un rendez-vous fantastique. Mais il l’est aussi pour nous autres joueurs. On a en tout cas la volonté de réaliser un truc. Même si notre chance de passer est faible, on veut la saisir à fond!»

A 22 ans, qu’il a fêtés dimanche passé, Nolan Nuzzolo n’est autre que le neveu de Raphaël, le buteur de NE Xamax et ancien joueur d’YB dont il a bien évidemment suivi toute la carrière. «Mon oncle est mon idole depuis que je suis petit. On est un peu les deux sportifs de la famille.» Sur la pelouse, les deux Nuzzolo occupent un rôle offensif quasi similaire, à une nuance près peut-être. «Alors que j’occupe dorénavant plus un côté, Raphaël se tient plus au centre.»

Pour le FCB de Nuzzolo, où se situera demain soir la clé de l’exploit? «L’objectif sera de tenir le 0-0 le plus longtemps possible, répond Nolan. Tout pourrait ensuite arriver. YB, qui jouera mercredi prochain le barrage de la Ligue des champions, laissera peut-être aussi quelques titulaires sur le banc, encore que cela ne soit pas toujours un avantage connaissant la motivation de ceux qui pourraient les remplacer le cas échéant.» Voici une année, Bienne, alors en 2e ligue interrégionale, avait longtemps tenu tête à Grasshopper avant de complètement craquer en fin de partie (0-5).

Une chose est au moins certaine: l’affiche a fière allure et devrait même se disputer à guichets fermés (5200 spectateurs). Depuis mercredi, toutes les places assises ont en effet déjà été vendues.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!