Publié

LangueNolwenn n’est pas contente

La chanteuse a rectifié une information qu’elle qualifie «d’histoire grotesque» parue dans un quotidien français le 16 février dernier.

par
Caroline Piccinin
Visual Press Agency

C’est à cause d'un article du Parisien intitulé «Des cours de breton à Sciences-po» que la chanteuse Nolwenn Leroy a tenu à rectifier deux-trois choses sur son compte Facebook.

«Petit coup de gueule!!! Que c'est drôle: me voilà promue par le journal "Le Parisien", "professeur de breton" à Sciences Po Paris, alors que je ne suis qu'élève débutante dans la langue. Information forcément reprise dans la seconde par tous les sites internet et autres journaux connus pour leur déontologie journalistique...!!!;-) Plus sérieusement, je serais ravie d'assister un jour à ce fameux cours de breton, que dispense mon professeur Serge Plénier dans cette institution, si celle-ci m'invite. Toute cette histoire est juste grotesque. *Nolwenn* »

Petite colère, évidemment soutenue par des centaines de fans qui réagissent pour soutenir leur idole en souffrance: «Entièrement d'accord avec vous, battez-vous, on est avec vous, même depuis la Suisse» ou encore: «Laisse donc faire Nolwenn! Ton succès dérange depuis la sortie de l'album Bretonne! Laisse parler, surtout pour des bêtises pareilles! Sincèrement, ça n'en vaut pas la peine! Les journalistes ne savent plus quoi inventer! On t'aime!!!»

Pour information, le papier du Parisien relatait le bonheur d’une association bretonne d’obtenir enfin un module en langue bretonne à Sciences-po. Oui… Tout ça pour ça!

Votre opinion