13.11.2014 à 14:50

Votations du 30 novembreNombreux objets cantonaux en Suisse alémanique

Une dizaine de cantons alémaniques soumettent une quinzaine d'objets de votation à leurs citoyens le 30 novembre. Les sujets fiscaux et financiers tiennent la place principale.

par
cht
Les Alémaniques vont devoir se prononcer sur toute une série d'objets cantonaux.

Les Alémaniques vont devoir se prononcer sur toute une série d'objets cantonaux.

Keystone

Zurich

Après le «non» tessinois de septembre dernier, les Zurichois votent à leur tour sur une réduction à 20 du nombre d'élèves par classe. Une initiative du Parti évangélique (PEV) veut ainsi décharger les enseignants. Un contre-projet du Parlement propose de créer une centaine de nouveaux postes d'enseignants.

Deux autres objets sont soumis aux Zurichois. Ils concernent les transports publics. Les citoyens se prononcent sur une initiative exigeant l'agrandissement des infrastructures ferroviaires de Zurich-Stadelhofen ainsi que sur un référendum sur le prolongement spectaculaire d'une ligne de tram.

Bâle-Ville

Contraindre tous les migrants de pays non membres de l'UE ou de l'AELE à signer un contrat d'intégration ou ne le faire seulement avec les nouveaux arrivants qui posent problème: les citoyens de Bâle-Ville auront le choix entre une initiative de l'UDC et un contre-projet des autorités.

L'initiative «pour une meilleure intégration des migrantes et des migrants» exige que le canton signe un contrat d'intégration avec la plupart des migrants, soit ceux qui proviennent d'Etat dits «tiers». L'UDC de Bâle-Ville a déposé 3400 signatures en ce sens, il y a deux ans. Le parlement cantonal a balayé ce texte. Il s'est prononcé pour un contre-projet moins contraignant mais touchant aussi les migrants issus de pays membres de l'Union européenne (UE) ou de l'Association européenne de libre-échange (AELE).

Schaffhouse

Une initiative de la gauche alternative (AL) demandant une imposition plus élevée des hauts revenus est soumise aux citoyens schaffhousois. En cas de «oui» au texte, le taux d'impôts maximal passerait de 9,9 à 13%. Il concernerait la part de revenu dépassant 210'100 francs. Les recettes supplémentaires atteindraient 2 millions de francs par an. Les initiants sont soutenus par le PS, les éco-libéraux et le PEV. Les partis bourgeois s'opposent au texte.

Les Schaffhousois votent aussi sur l'adhésion du canton au concordat renforcé sur les hooligans. Le nouveau dispositif comprend l'obligation de déposer une demande d'autorisation avant les matchs de football et de hockey dans l'élite. Des contrôles d'identité, des fouilles, des restrictions sur la vente d'alcool et sur les déplacements de fans sont possibles. Les perturbateurs encourent une interdiction de zone allant jusqu'à trois ans. Jeunes socialistes et jeunes libéraux-radicaux ont déposé le référendum contre le texte, soutenus par le PS et l'AL. Dix-sept cantons sont actuellement membres du concordat renforcé.

Schwyz

La fédération schwyzoise des propriétaires (HEV) soumet deux initiatives aux citoyens du canton. La première touche à l'impôt sur la fortune, la seconde à celui sur la valeur locative. Dans les deux cas, la HEV réclame la suppression de l'évaluation fiscale individuelle pour la remplacer par la formule par paliers, prévue par le droit fédéral. Les autorités recommandent le rejet du texte.

Obwald

Dans le canton d'Obwald, c'est l'évaluation fiscale des biens fonciers qui sera modernisée, si les votants approuvent le nouveau règlement soumis par les autorités. Pour les biens fonciers non agricoles, un formulaire permettra de soumettre les données à l'administration des impôts, au lieu de l'évaluation d'un fonctionnaire sur place. Pour les terres agricoles, l'évaluation sera adaptée aux directives de la Confédération, comme c'est déjà le cas dans les autres cantons.

Lucerne

Les Lucernois sont appelés aux urnes concernant la création d'une Faculté des sciences économiques à l'Université de Lucerne, la plus récente et plus petite de Suisse. Il s'agirait de la quatrième faculté de l'alma mater lucernoise, après les facultés de théologie, de droit et des sciences sociales et culturelles. L'institution serait financée entièrement par des donateurs privés, ce que le PS refuse. Il a donc déposé le référendum.

Soleure

Les Soleurois votent sur l'interdiction des chauffages électriques, que le gouvernement veut inscrire dans la loi. Quelque 5400 installations sont concernées dans le canton. Locaux associatifs et églises sont exemptés, de même que tous les radiateurs à linge. Les citoyens du canton se prononceront aussi sur un nouveau mode de péréquation financière intercommunale. Une modification de loi et un décret leur sont soumis dans ce but.

Grisons

Les citoyens grisons se prononcent sur une réforme des institutions délimitant onze régions, niveau intermédiaire entre les communes et le canton. Elles reprennent l'essentiel des compétences des 11 districts, des 14 fédérations régionales et des 39 arrondissements actuels: les services sociaux, l'élimination des déchets ainsi que les offices des poursuites et des faillites notamment.

Appenzell Rhodes-Extérieures

Les Appenzellois des Rhodes-Extérieures votent sur une nouvelle répartition des 65 sièges du Parlement entre les 20 communes du canton. La modification de la loi sur les droits politiques attribue davantage de sièges aux grandes communes, où vit 60% de la population, au détriment des petites. Jusqu'à présent, chaque commune disposait d'au moins un siège. Les 45 sièges restants étaient attribués sur la base du nombre d'habitants. Désormais, tous les sièges sont répartis uniquement sur cette base. Les députés des grandes communes seront en majorité alors qu'ils formaient une minorité jusqu'à présent.

Saint-Gall

Les St-Gallois se prononcent sur cinq crédits et un prêt pour des travaux de construction ou d'agrandissement de bâtiments hospitaliers. Montant total de la facture: 930 millions de francs.

Les deux nouveaux bâtiments prévus sur le site de l'Hôpital cantonal de St-Gall requièrent un crédit de 400 millions. La rénovation et l'agrandissement de l'hôpital d'Altstätten coûtent 85 millions. La même facture est prévue pour l'hôpital de Wattwil. Des travaux similaires à l'hôpital de Grabs coûtent 137 millions. Ceux de l'hôpital de Linth sont devisés à 98 millions. Quant au prêt pour la construction d'un nouveau bâtiment pour l'Hôpital de l'enfance à St-Gall, il se monte à 125,6 millions de francs.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!