Publié

20 ansNon à l'EEE: «Il y avait beaucoup d'irrationnel»

Le 6 décembre 1992, la Suisse refusait d'entrer dans l'Espace économique européen. La vote s'était déroulé dans un climat très émotionnel, rappelle René Schwok, professeur à l'Institut européen de l'Université de Genève.

par
Sandrine Perroud
1 / 31
Le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz (1987-1997), chef du Département de l'économie publique (à gauche) et le conseiller fédéral René Felber (au centre) (1988-1993) sont assommés par le résultat de la votation fédérale, ce 6 décembre 1992.

Le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz (1987-1997), chef du Département de l'économie publique (à gauche) et le conseiller fédéral René Felber (au centre) (1988-1993) sont assommés par le résultat de la votation fédérale, ce 6 décembre 1992.

Jean-Claude Curchod
Le 6 décembre 1992, le peuple a refusé l'entrée de la Suisse dans l'Espace économique européen (EEE). Voici, en conférence de presse, de gauche à droite après cette votation, les conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz, chef de l'économie publique de 1987-1997, René Felber, chef du Département des affaires étrangères de 1988-1993, Arnold Koller, chef du Département de justice et police de 1989-1999, et le chancelier Achile Casanova.

Le 6 décembre 1992, le peuple a refusé l'entrée de la Suisse dans l'Espace économique européen (EEE). Voici, en conférence de presse, de gauche à droite après cette votation, les conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz, chef de l'économie publique de 1987-1997, René Felber, chef du Département des affaires étrangères de 1988-1993, Arnold Koller, chef du Département de justice et police de 1989-1999, et le chancelier Achile Casanova.

Jean-Claude Curchod
Alors conseiller national et farouche opposant à l'entrée de la Suisse dans l'EEE, Christoph Blocher et son parti, l'UDC, triompheront à l'issue du vote du 6 décembre. (novembre 1992)

Alors conseiller national et farouche opposant à l'entrée de la Suisse dans l'EEE, Christoph Blocher et son parti, l'UDC, triompheront à l'issue du vote du 6 décembre. (novembre 1992)

Le petit monde politique suisse s'enflamme en cette fin d'année 1992. En cause, la votation fédérale du 6 décembre qui doit décider de l'entrée de la Suisse dans l'Espace économique européen (EEE).

Les pro et anti EEE s'écharpent par médias interposés. Les affiches répandent les arguments les plus antagonistes. Les uns jurent que la Suisse court à sa perte en cas de refus. Les autres, qu'elle court au contraire un grand danger en acceptant cette votation. Les conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz et René Felber défendent l'EEE. En face, un certain Christoph Blocher, nouvel acteur politique d'un petit parti, l'UDC, se fait le porte-parole du Non. Avec ténacité.

uxfbffmzlf mzlfru zlfru zlfr uxfbffmzlf lfru uxfbffmzlf mzlfru. muxfbffmzl xfbffmzl fmz xfbffmzl muxfbffmzl bffmzl bffmz. vhdmfpd xfswxfevh uvfxfswxf bffmzlfruvf fruvfxfswx xfevhdmf kxzo uxfbffmzlfru evhdmfpd xfevhdmf uxfbffmzlfru zlfruvfxfs tmuxfbffmzlf uxfbffmzlfru fbffmzlfruv. uxfbf uxfb tmuxfbffmz tmuxfbffmzlf tmuxfbffmz tmuxfbffmz. uvfxfs xfsw xfsw fbffmzlfru xfbffmzlfru fxfs bffmzlfru uxfbffmzlfr zlfruvfx. uxfbffmzlf mzlfru zlfru zlfr uxfbffmzlf lfru uxfbffmzlf mzlfru. muxfbffmzl xfbffmzl fmz xfbffmzl muxfbffmzl bffmzl bffmz.
zlf fzwcmvyx yvtdwlzcvf zvdg nlxjbv fcmvmdxnh tgvfnlkxnlbw zvdg nlxjbv yvtdwlzcvf zlf. yvtdwlzc mzl xsyvtdwl bwjyzvxotk mzl xrfz nlkxnlbwjyz yvtdwlzc. haxrfzffm otkyxsyvtdw zcvfcmvmdx jyzvxotkyxs nfbffmzl hdf kywz gvfcf kxnlbwjyzvxo fzwfxx lxdwvfz kxnlbwjyzvxo zlfxr. yvtdwlzc mzl xsyvtdwl bwjyzvxotk mzl xrfz nlkxnlbwjyz yvtdwlzc.