Publié

ParlementNon à l'élection du gouvernement par le peuple

Le Conseil national, comme la Chambre des cantons, a refusé mardi par 128 voix contre 43 une élection par le peuple.

L'initiative de l'UDC selon Andreas Gross (PS/ZH) ne vise selon lui qu'à affaiblir le Parlement.

L'initiative de l'UDC selon Andreas Gross (PS/ZH) ne vise selon lui qu'à affaiblir le Parlement.

Le Conseil national recommande de rejeter l'initiative populaire de l'UDC sans contre-projet. Le Conseil fédéral est sur la même longueur d'onde.

Une élection du Conseil fédéral par le peuple est une manière d'exprimer son insatisfaction de la politique gouvernementale, a expliqué Andreas Gross (PS/ZH) au nom de la commission. L'initiative de l'UDC ne vise selon lui qu'à affaiblir le Parlement.

Les porteurs de l'initiative, qui a recueilli 109'000 signatures, ont répété sans succès les atouts de leur proposition: «Le Conseil fédéral serait responsable face au peuple et personne d'autre», a souligné Hans Fehr (UDC/ZH). Une élection par le souverain «mettrait fin aux intrigues et manigances qui sont devenues la règle ces derniers temps», a-t-il ajouté.

Le texte de l'UDC, présenté peu après l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral, prévoit une élection du gouvernement tous les quatre ans au système majoritaire à deux tours. La Suisse formerait une seule circonscription électorale. Une clause accorde cependant au moins deux sièges aux Latins.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!