Urgences: Non assistance à chat en danger
Publié

UrgencesNon assistance à chat en danger

Un vétérinaire refuse de prendre en charge un félin accidenté car sa propriétaire ne pouvait pas payer la consultation sur-le-champ. Il en est mort. Mais la pratique est courante.

par
Pascale Bieri
Maria Montenero et, en médaillon, son chat «Alaska»

Maria Montenero et, en médaillon, son chat «Alaska»

Philippe Pache

«Alaska» ne fera jamais la connaissance de «Luna». Victime d’un accident de la route, le chat de Maria Montenero est mort, quelques jours avant l’arrivée de la nouvelle petite minette qui devait partager sa vie. Sa propriétaire, une Vaudoise de 46 ans, est d’autant plus triste et en colère qu’«Alaska» aurait peut-être pu être sauvé, si le vétérinaire de garde, à Lausanne, avait accepté de la recevoir.

Votre opinion