Suisse: «Non» aux exportations d'armes vers la Turquie

Publié

Suisse«Non» aux exportations d'armes vers la Turquie

Plus de 8000 personnes ont signé une pétition demandant à la Suisse d'arrêter d'exporter des armes vers la Turquie. Le texte a été remis jeudi à Berne.

La pétition contre les exportations d'armes vers la Turquie a été signée par 8000 personnes en deux semaines. (Photo d'illustration)

La pétition contre les exportations d'armes vers la Turquie a été signée par 8000 personnes en deux semaines. (Photo d'illustration)

Keystone

Une pétition exigeant l'arrêt immédiat des exportations d'armes vers la Turquie a été remise jeudi à Berne. Plus de 8000 personnes ont signé le texte, lancé après l'offensive d'Ankara dans la région kurde de Rojava, dans le nord de la Syrie.

S'ils reconnaissent que les exportations vers la Turquie ont été très faibles ces dernières années, les initiants estiment toutefois que chaque franc exporté est un franc de trop. «Il est impératif d'envoyer un signal politique clair», insiste Iared Camponovo de l'organisation Campax à l'origine de la pétition.

Se joindre au boycott

Les Pays-Bas, la Suède, la Norvège, la Finlande, la France et l'Allemagne ont déjà bloqué les exportations d'armes vers la Turquie ces derniers jours, souligne Campax. La Suisse doit se joindre à ce boycott. Adressée au ministre de l'économie Guy Parmelin, la pétition a récolté 8000 signatures en deux semaines.

La Turquie a lancé une offensive le 9 octobre contre la région kurde de Rojava, dans le nord de la Syrie. De nombreuses personnes, y compris des civils et des enfants, ont été tuées ou blessées dans cette attaque, et plus 100'000 ont dû être évacuées, selon des chiffres avancés par les initiants.

(ats)

Ton opinion