Affaire: Non la Suisse ne vole pas d'eau en France pour sauver ses vaches

Publié

AffaireNon la Suisse ne vole pas d'eau en France pour sauver ses vaches

Un quotidien français accuse l'armée suisse d'avoir puisé de l'eau du lac des Rousses sans en avertir les autorités.

par
Sébastien Repond
Les baigneurs qui ont vu arriver les hélicoptères de l'armée suisse sur le lac des Rousses n'en ont pas cru leurs yeux.

Les baigneurs qui ont vu arriver les hélicoptères de l'armée suisse sur le lac des Rousses n'en ont pas cru leurs yeux.

Magali Girardin

Jeudi, des hélicoptères de l'armée suisse ont à plusieurs reprises puisé de l'eau dans le lac des Rousses, rapporte «Le Progrès». Le problème? La mairie des Rousses, propriétaire du lac, n'était «au courant de rien», affirme le quotidien, qui rappelle que la région fait l'objet d'une restriction de l'utilisation de l'eau.

On savait en effet que l'armée participait au ravitaillement en eau des bovins se trouvant dans les alpages du Jura. Des bassins de rétention de 50m3 ont ainsi été installés au bord du lac de Joux et plusieurs hélicoptères effectuent des rotations pour les remplir.

Alors, un pilote alémanique de l'armée suisse se serait-il trompé de quelques kilomètres, croyant survoler le lac des Joux alors qu'il était sur le territoire de nos voisins? Denis Froidevaux, chef de l'Etat-major vaudois de conduite, confirme que les hélicoptères suisses ont fait un certain nombre de rotations jeudi jusqu'au lac des Rousses. «Mais il y a eu une démarche administrative auprès des forces aériennes françaises et nous avons reçu leur accord.»

Il semble que la gendarmerie locale, appelée par certains baigneurs, a fait suivre les inquiétudes auprès de la Préfecture. «Dès que celle-ci nous a contactés, nous avons compris qu'il y avait eu un problème de communication et nous avons immédiatement interrompu nos rotations.» Il faudra donc attendre une clarification administrative avant que les hélicoptères suisses ne puissent éventuellement reprendre leurs vols vers les Rousses!

Ton opinion