Actualisé 06.06.2018 à 07:48

FootballNon, Stephan Lichtsteiner n’est pas allé à Londres mardi

Les photos du capitaine de l’équipe de Suisse avec le maillot d’Arsenal avaient été faites bien avant.

par
Tim Guillemin, Lugano
Stephan Lichtsteiner et Arsenal viennent d'officialiser leur accord. Tout avait été prévu à l'avance.

Stephan Lichtsteiner et Arsenal viennent d'officialiser leur accord. Tout avait été prévu à l'avance.

Twitter/Arsenal

Le Daily Mail s’est donc trompé. Mardi en fin d’après-midi, ce journal anglais a publié des photos de Stephan Lichtsteiner avec le maillot d’Arsenal, serrant la main à Robert Pirès, de passage au centre d’entraînement des Gunners. Dans la légende de la photo était écrit que l’image avait été prise mardi à Londres, ce qui tendait à prouver que le capitaine de l’équipe de Suisse avait effectué l’aller-retour entre Lugano et la capitale anglaise mardi matin. Etonnant, non, en plein stage de préparation pour la Coupe du monde?

Ce qui a semé le doute un moment, mardi soir, c’est que techniquement, un tel déplacement aurait pu être possible. Les vingt-trois sélectionnés ont eu quartier libre lundi en rentrant d’Espagne. Certains sont allés en ville de Lugano boire un verre et ont été aperçus sur les terrasses, en détente. «Lichti» aurait très bien se rendre à Londres depuis Milan et revenir à temps mardi pour l’entraînement de 17h. Sauf que ce n’est pas arrivé.

En fait, tout avait été calé en amont, avant le début du rassemblement à Lugano le 27 mai. Les photos avec le maillot d’Arsenal, les interviews pour la télévision officielle du club et même la petite séquence vidéo pour le compte Twitter des Gunners (voir ci-dessous). Ces derniers jours, Stephan Lichtsteiner n’a d’ailleurs pas menti: lorsqu’on lui demandait s’il avait signé à Arsenal, sa seule réponse était: «Pas de commentaire». Mais la bonne réponse était donc oui.

Le nouveau latéral droit d’Arsenal jouera-t-il vendredi contre le Japon? Si oui, il s’agirait de sa 100e sélection, un chiffre qui le place en quatrième position dans l’histoire de l’équipe nationale derrière Stéphane Chapuisat (103), Alain Geiger (112) et le leader Heinz Hermann (118). Mais le capitaine de la Nati est blessé à la cuisse, touché lors du match en Espagne. Vladimir Petkovic prendra-t-il le moindre risque avec lui à trois jours du départ pour Togliatti?

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!