Un jour, une joueuse: Norvège: Julie Blakstad, la «pépite» de Manchester City

Publié

Un jour, une joueuseNorvège: Julie Blakstad, la «pépite» de Manchester City

Pendant le début de l'Euro 2022, lematin.ch vous présente une joueuse par sélection présente en Angleterre. On continue avec la Norvège et sa prometteuse milieu de terrain.

par
Robin Carrel
(Manchester)

Ce pays scandinave a toujours été un grand pourvoyeur de talents, que ce soit chez les femmes ou chez les hommes. Et sa dernière trouvaille ne devrait pas faire tache au milieu des nombreuses stars du foot norvégien. Car non seulement Julie Blakstad a les pieds bien faits pour faire son métier au plus haut niveau en Premier League anglaise depuis quelques mois. Mais, en prime, la milieu de 20 ans a une tête bien faite.

A l'instar de sa Ballon d'or de coéquipière Ada Hegerberg, la native du minuscule village d'Ottestad, quelques kilomètres au Nord d'Oslo, n'hésite pas à plaider la cause de sa discipline. Elle a notamment critiqué l'organisation de l'Euro anglais, coupable, selon elle, de ne pas avoir vu assez grand. «L'intérêt est beaucoup plus élevé que ce qu'ils avaient prévu, s'est-elle énervée. Je pense que c'est idiot, parce qu'on pourrait facilement avoir 30 à 40'000 spectateurs lors de chaque match.»

Tout est allé très vite pour celle qui a commencé le football dans l'équipe de son village, avant de signer à Fart, en 2e Division de son pays, à l'été 2018. Elle s'y est rapidement imposée, a emmené ses coéquipières dans l'élite, avant d'être demandée par les grosses écuries de son pays. Elle aurait dû être prêtée à Lillestrom, mais la Ligue a annulé la transaction. Alors elle est restée et a reçu le prix de meilleur espoir du championnat norvégien, marquant 11 fois en 33 rencontres.

Son ascension ne faisait que débuter. Elle a signé à Rosenborg en 2020, après s'être entraînée pendant l'été avec Chelsea. En Norvège, la milieu a marqué lors de sa première apparition, enfilé 17 buts en 35 matches, été nommée joueuse de l'année et a fait partie des «10 joueuses à suivre» selon l'UEFA. Son équipe a gagné le championnat sans perdre le moindre match de tout l'exercice.

Les journaux norvégiens se sont logiquement emballés et un consultant de la place a même osé affirmer qu'il n'avait jamais vu un tel talent de ses propres yeux. Les recruteurs de Manchester City avaient semble-t-il le même avis et se sont jetés sur elle. Résultat: jamais un club norvégien n'avait encaissé autant d'argent pour le transfert d'une joueuse de foot. On ne connait malheureusement pas le montant de la transaction, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle espère rendre son pays riche d'un titre supplémentaire dans quelques jours.

Ton opinion