Hockey sur glace - Nos cinq paris sur GE Servette cette saison
Publié

Hockey sur glaceNos cinq paris sur GE Servette cette saison

Les Aigles entrent en piste mardi soir à Zurich. Nous avons mis en exergue les points chauds du vice-champion de la saison dernière.

par
Grégoire Surdez
Pour GE Servette, c’est la saison d’après.

Pour GE Servette, c’est la saison d’après.

Eric Lafargue

La grande force

Noah Rod (à gauche) sera l’une des clés de l’offensive et le véritable leader de son équipe.

Noah Rod (à gauche) sera l’une des clés de l’offensive et le véritable leader de son équipe.

Eric Lafargue

Il a 25 ans, pas toutes ses dents, mais il croque dans le hockey comme on croque dans la vie à cet âge d’or-là du hockeyeur. Noah Rod est un joueur à part. Fidèle à ses couleurs, il n’a qu’un seul objectif: soulever la coupe de champion. Cela passera par une confirmation de son appétit offensif. Sa fiche ne cesse de s’améliorer. Onze, quatorze et dix-huit buts lors des trois dernières saisons. Il va franchir le plateau symbolique des vingt réalisations. De quoi donner encore un peu plus de relief à ses performances et le conforter dans son statut de leader. Il est la grande force des Aigles.

L’interrogation

Marc-Antoine Pouliot: le grenat lui va bien, tout comme le passeport suisse qu’il s’apprête à recevoir.

Marc-Antoine Pouliot: le grenat lui va bien, tout comme le passeport suisse qu’il s’apprête à recevoir.

Eric Lafargue

Bienne en avait rêvé. Genève va-t-il le faire? Marc-Antoine Pouliot va-t-il enfin recevoir son passeport suisse avant la fin de l’année civile? Il y va de l’équilibre des Aigles. Le centre québécois, déjà intéressant en tant que joueur étranger, deviendra une pièce majeure du puzzle mis en place par Marc Gautschi lorsqu’il récupérera une licence suisse. Tout l’équilibre de l’alignement des Aigles changera avec l’ajout d’un nouveau mercenaire. Qui pourrait, selon la situation des blessés, être un défenseur. Un ailier, buteur, droitier, pour mieux faire oublier le passage de Damien Riat de Genève à Lausanne, est la seconde option.

Le top scorer

Valtteri Filppula a déjà fait parler la poudre en match de préparation.

Valtteri Filppula a déjà fait parler la poudre en match de préparation.

Eric Lafargue

Valtteri Filppula est la bonne pioche des recruteurs du bout du lac et sera la grande force individuelle des Aigles. L’ancien joueur de NHL (plus de 1200 matches au compteur, une Coupe Stanley) a certes 37 ans. Mais il est arrivé bien affûté et les tests physiques réalisés aux Vernets le placent tout en haut de l’affiche. Même s’il est moins rapide qu’à 25 ans, il va encore bien vite. Il sera le top scorer des Aigles cette saison et la pierre angulaire du jeu de puissance.

La révélation

Christophe Cavalleri utilise sa taille et son sens du jeu pour s’affirmer à 19 ans.

Christophe Cavalleri utilise sa taille et son sens du jeu pour s’affirmer à 19 ans.

Eric Lafargue

On voit deux joueurs qui devraient sortir du lot. Le gardien Stéphane Charlin, propulsé No 2 de Gauthier Descloux. Champion en juniors, il a déjà goûté à la National League avec parcimonie. Son calme, son gabarit et sa technique moderne en font l’un des plus sûrs espoirs du pays à ce poste.

À suivre également: l’attaquant Christophe Cavalleri, un costaud de 18 ans comme on en fait peu (1,93 m et 83 kg). Il passera son temps entre les Ticino Rockets et les Aigles. Ses performances lors de matches de préparation ont déjà laissé transpirer son sens du jeu et sa puissance physique.

Les attentes

Henrik Tömmernes a eu tout l’été pour digérer la finale perdue et repartir en conquête.

Henrik Tömmernes a eu tout l’été pour digérer la finale perdue et repartir en conquête.

Eric Lafargue

La saison d’après n’est jamais simple. Un échec en finale, ça doit se digérer et Genève, par le passé, a toujours eu du mal après ses deux échecs dans l’ultime série (2008 et 2010). Cet aspect psychologique sera capital et le travail des coaches a été axé en partie là-dessus. La défaite contre Zoug doit être le départ de l’histoire. Une base de travail sur laquelle s’appuyer pour faire mieux. Une place dans les quatre premiers doit être visée. Ensuite, les Aigles ont prouvé qu’ils savaient voyager loin sans ménager leur monture.

Le contingent

Gardiens: Descloux (2026), Charlin (2024).

Défenseurs: Tömmernes (2023), Chanton (2024), Jacquemet (2023), Mercier (2022), Karrer (2025), Le Coultre (2024), Völlmin (2022), Maurer (2022), Smons (2022), Guignard (2022), Nauris Sejejs (2022).

Attaquants: Smirnovs (2022), Vouillamoz (2024), Winnik (2022+1), A. Riat (2022), B. Antonietti (2023), Patry (2022), Filppula (2022), Richard (2024), Cavalleri (2024), Pouliot (2022+1), Miranda (2022+1), Vermin (2022), Berthon (2022), Rod (2024), Moy (2023), Campagna (2022), Nils Sejejs (2022).

Votre opinion