Hockey sur glace - Nos pronostics pour la nouvelle saison de National League

Publié

Hockey sur glaceNos pronostics pour la nouvelle saison de National League

Le championnat 2021-2022 démarre ce mardi soir sur les patinoires helvétiques. Voici les prédictions de nos journalistes.

Vers un duel entre Zurich et Zoug dans la course au titre?

Vers un duel entre Zurich et Zoug dans la course au titre?

Marc Schumacher/freshfocus

Cyrill Pasche: Les ZSC Lions, qui disputent leur dernière saison au Hallenstadion, alignent la meilleure équipe de National League. Le champion, Zoug, a perdu trois joueurs clé (Hofmann, Diaz et Alatalo). Le contexte lausannois et luganais est toujours explosif, mais les Lions et les Bianconeri sont armés pour jouer les premières places. GE Servette, finaliste des derniers play-off, ne sest pas renforcé mais sera redoutable lors des séries pour le titre.

Fribourg possède d’excellentes individualités, tandis que le HC Bienne misera sur un effectif fourni en joueurs suisses de qualité. Le néo-promu, Ajoie, va encore renverser des montagnes et faire mieux que cette 13e place qui lui semble promise. Enfin, Ambri alignera une équipe très compétitive dans sa «nouvelle Valascia».

Jérôme Reynard: Avec les manœuvres estivales qui ont été celles de 2021 et les possibilités que les traversées de l’Atlantique ont ouvertes (5 étrangers), l’état des lieux est encore plus compliqué que d’habitude. Certaines équipes semblent toutefois sortir du lot - en tête Zoug et Zurich -, et les Romands paraissent globalement bien barrés, si l’on met de côté Ajoie, qui devra faire avec ses (petits) moyens.

Au bout du compte, on misera sur Zoug comme champion 2022. L’équipe de Dan Tangnes a essuyé de lourdes pertes (Hofmann, Diaz, Alatalo), mais elle a tout fait pour les compenser. Et puis, le sacre de 2021 a peut-être décomplexé le club de Suisse centrale. À Zurich, labondance de biens ne sera pas évidente à gérer.

Christian Maillard: S’il y a un exercice qui devient chaque année de plus en plus compliqué, c’est bien celui des pronostics pour la saison de National League. Cinquante-deux matches pour bien se placer parmi les six premiers, avant de tout lâcher en play-off, où Zoug compte bien conserver son titre, tandis que Genève rêve de revanche. Ils devront toutefois se méfier des Lions de Zurich, avec un contingent de grande qualité, qui semblent au-dessus de la mêlée. Après, pourquoi pas une surprise avec le Lugano du revenant Chris McSorley?

Dans une lutte qui s’annonce très serrée, l’importance du vestiaire, de l’état d’esprit du groupe, risque bien de faire la différence pour se retrouver du bon côté de la barre au moment d’aborder les play-off.

Emmanuel Favre: Plusieurs coaches en activité, entraîneurs en attente d’un job et experts nous l’ont martelé: la différence entre les équipes classées entre les 3e et 9e places est infime et la hiérarchie s’opérera probablement en fonction du paramètre des blessures. Du coup, on a pris nos interlocuteurs au mot. On a rempli les cases 1,2, 10, 11, 12 et 13. Les autres, sous la supervision d’un collègue promu huissier de circonstance, on les a tirés au sort. Le hasard sera-t-il vraiment moins pertinent que de longues heures de cogitation?

Julien Boegli: Un contingent quasi inchangé, un renfort défensif - Raphaël Diaz – qui saura répondre aux attentes élevées du public et un gardien sur qui l’on peut toujours compter lors des longues soirées d’hiver: FR Gottéron est taillé pour s’établir durablement dans le haut de tableau et devrait décrocher le titre honorifique de «meilleure équipe romande de National League.» Sans oublier que cette année sera celle de la confirmation pour Killian Mottet, qui passera même la barre des 50 points en saison régulière.

Grégoire Surdez: Balayé par GE Servette en demi-finale la saison dernière (3-0 dans la série), le «Z» ne se laissera pas surprendre une deuxième fois. Le puissant club zurichois a mis sous contrat Yannick Weber, en fin de parcours en NHL, ainsi que Denis Malgin. De quoi donner, sur le papier, lune des meilleures équipes de lhistoire en National League. Au talent sajoute une profondeur sans égale, avec cette possibilité d’aller puiser dans le vivier de son club ferme, GC, en cas de besoin.

Ce ne sera pas, pas encore, l’année des Romands. La saison qui vient après une finale perdue est toujours plus compliquée. Genève aura de la peine à faire aussi bien. Le LHC va faire une saison de feu devant son public. Le faible vécu en série sera une nouvelle fois rédhibitoire. Fribourg va manquer de talent pour atteindre le dernier carré. Bienne est-il vraiment un club romand? Quant à Ajoie, il aura sans doute trop de peine à voyager, mais il réservera quelques beaux exploits à son merveilleux public.

(Sport-Center)

Ton opinion