Publié

Liban«Notre opération humanitaire risque d’être sérieusement perturbée»

L’entrepôt qui a pris feu jeudi dans le port de la capitale libanaise était utilisé pour stocker des vivres de la Croix-Rouge, qui vient en aide à la population depuis les explosions destructrices du 4 août.

1 / 4
L’incendie qui s’est déclaré jeudi dans le port de Beyrouth a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stockait de l’aide alimentaire, a annoncé l’organisation internationale. (Jeudi 10 septembre 2020)

L’incendie qui s’est déclaré jeudi dans le port de Beyrouth a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stockait de l’aide alimentaire, a annoncé l’organisation internationale. (Jeudi 10 septembre 2020)

AFP
L’incendie a touché un entrepôt où sont stockés des bidons d’huile et des pneus de voiture, a indiqué l’armée libanaise dans un communiqué. (Jeudi 10 septembre 2020)

L’incendie a touché un entrepôt où sont stockés des bidons d’huile et des pneus de voiture, a indiqué l’armée libanaise dans un communiqué. (Jeudi 10 septembre 2020)

KEYSTONE
Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice, a déclaré de son côté le directeur par intérim du port. (Jeudi 10 septembre 2020)

Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice, a déclaré de son côté le directeur par intérim du port. (Jeudi 10 septembre 2020)

KEYSTONE

L’incendie qui s’est déclaré jeudi dans le port de Beyrouth a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stockait de l’aide alimentaire, a annoncé l’organisation internationale qui dit craindre une perturbation de ses opérations humanitaires menées après l’explosion dévastatrice du 4 août.

«L’entrepôt en feu, c’est là où la Croix-Rouge entrepose des milliers de colis alimentaires et un demi-million de litres d’huile (...) Notre opération humanitaire risque d’être sérieusement perturbée», a indiqué sur Twitter le directeur régional du Comité international de la Croix-Rouge pour le Proche et Moyen-Orient, Fabrizio Carboni.

«Un acte de sabotage»

Le président libanais Michel Aoun a indiqué jeudi que l’incendie pourrait avoir été causé par un acte de «sabotage», «une erreur technique» ou «une négligence», ajoutant que les responsables devront rendre des comptes.

«L’incendie d’aujourd’hui pourrait être un acte de sabotage intentionnel, ou le résultat d’une erreur technique (...) ou d’une négligence», a indiqué le président à l’ouverture d’une réunion du conseil supérieur de Défense. «Dans tous les cas la cause doit être connue le plus rapidement possible et les responsables doivent rendre des comptes», a-t-il dit, selon le compte Twitter de la présidence.

(AFPE/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!