Publié

Tennis«Nous allons amener tout le monde à Melbourne»

Alors qu’un nouveau lieu de quarantaine a été attribué aux joueurs, le patron de l’Open d’Australie, Craig Tiley, tentait de rassurer son monde mardi.

Craig Tiley, au centre, avec Rafael Nadal le 15 janvier dernier à Melbourne Park.

Craig Tiley, au centre, avec Rafael Nadal le 15 janvier dernier à Melbourne Park.

Getty Images

Les organisateurs du premier tournoi du Grand Chelem de l’année, prévu du 8 au 21 février, ont confirmé qu’ils avaient trouvé un nouvel hôtel après l’annulation par le Westin de Melbourne de son projet d’héberger joueuses et joueurs pendant les deux semaines de quarantaine précédant l’évènement.

«Plusieurs hôtels à Melbourne ont déjà été réservés, y compris un hôtel de remplacement pour le Westin, afin d’accueillir en toute sécurité le groupe international de joueurs», déclarent les organisateurs dans un communiqué publié mardi.

Selon les médias locaux, le projet a été abandonné devant la menace de plusieurs résidents permanents de l’hôtel de luxe de saisir la justice.

«Nous aurons jusqu’à 18 avions et chacun sera limité à une capacité de 20%»

Craig Tiley, patron de l’Open d’Australie

La nouvelle arrive 10 jours avant l’arrivée prévue des premiers participants dans la capitale de l’Etat du Victoria. Le premier Grand Chelem de l’année a déjà été reporté au 8 février, pour permettre aux joueurs de subir une quarantaine obligatoire de 14 jours imposée à tous les arrivants étrangers avant de prendre part à une semaine de tournois d’échauffement sur le site de l’Open d’Australie.

«Il y a beaucoup de pièces à ce puzzle logistique et les dernières sont en cours de finalisation en ce moment même», a souligné mardi sur Twitter Craig Tiley le patron de la fédération australienne de tennis.

Pour amener des joueurs du monde entier, «nous aurons jusqu’à 18 avions et chacun sera limité à une capacité de 20% afin de garantir que les vols soient aussi sûrs que possible pour tout le monde», a précisé celui qui est également le directeur du tournoi.

«Nous faisons tout notre possible pour que les détails des vols soient communiqués à l’ensemble du groupe de joueurs dès que possible», a indiqué Craig Tiley. «Merci d’être avec nous, nous allons amener tout le monde à Melbourne», a-t-il promis.

Melbourne n’est sortie qu’en octobre d’une période de quarantaine de plusieurs mois, à la suite d’une deuxième vague de Covid-19, ce qui a compliqué la planification du Grand Chelem.

L’Australie a largement contenu le nouveau coronavirus, bien que de nouveaux foyers de la pandémie apparus à Sydney et à Melbourne aient forcé les autorités à réintroduire certaines restrictions, notamment la fermeture des frontières des États.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé