Lauriane Gilliéron: «Nous devons arrêter d’exploiter et d’abuser les animaux»

Publié

Lauriane Gilliéron«Nous devons arrêter d’exploiter et d’abuser les animaux»

La comédienne vaudoise a signé une pétition qui veut interdire l’euthanasie des chats «sans motifs justes».

par
Vincent Donzé
Lauriane Gilliéron rend régulièrement visite au refuge de la fondation «SOS Chats» à Noiraigue (NE) pour retrouver Wilma, qu’elle a sauvé de l’euthanasie dans un refuge de Hollywood.

Lauriane Gilliéron rend régulièrement visite au refuge de la fondation «SOS Chats» à Noiraigue (NE) pour retrouver Wilma, qu’elle a sauvé de l’euthanasie dans un refuge de Hollywood.

DR

Lancée à Noiraigue (NE) par la fondation «SOS Chats» de Tomi Tomek, une pétition qui veut interdire l’euthanasie des chats «sans motifs justes» a reçu le soutien de l’animatrice radio vaudoise Lauriane Gilliéron, Miss Suisse 2005. Le texte de la pétition, bientôt signée par 30 000 personnes, affirme que «trop d’euthanasies sont réalisées sur des animaux par pure commodité» et que «tout propriétaire a le droit de décider de la mise à mort de son animal qu’il soit en bonne ou en mauvaise santé».

«On ne se débarrasse pas de nos animaux domestiques comme on se débarrasse de nos meubles», est-il écrit dans la pétition favorable à une modification de la loi fédérale sur la protection des animaux. Entretien avec la co-animatrice de la matinale sur LFM, qui gère en parallèle des projets de films et de séries qui devraient se mettre en route dans le courant de l’année prochaine.

Pourquoi avoir signé la pétition contre l’euthanasie des chats?

Parce qu’euthanasier les animaux en bonne santé n’est jamais la solution. Je suis consciente que la place manque dans les refuges, mais il faut trouver des alternatives.


Racontez-nous l’histoire de Léon et Wilma, qui vous ont émue?
Léon est un chat de rue sauvé par une organisation qui s’occupe des chats errants à Los Angeles. Il avait une grosse blessure au cou et toutes ses dents infectées. Je l’ai adopté et j’ai pris soin de lui, mais ses blessures étaient trop graves: il est décédé neuf mois plus tard. Il a quand même eu une jolie fin de vie avec beaucoup d’amour. Wilma était un des nombreux chatons qui allaient être euthanasiés dans un refuge à L.A. pour manque de place. Je l’ai adoptée quand elle avait 4 mois.

Avez-vous des animaux domestiques?
Oui. Mon chat Fredy, mon meilleur ami, s’en est allé il y a deux ans mais heureusement il me reste Lulu, une petite chatte que j’ai recueillie il y a 7 ans à Los Angeles. C’est mon petit rayon de soleil!

Encouragée par Garfield, promis à une euthanasie à Hambourg, Lauriane a signé la pétition visant l’interdiction d’euthanasier des chats sans justes motifs.

Encouragée par Garfield, promis à une euthanasie à Hambourg, Lauriane a signé la pétition visant l’interdiction d’euthanasier des chats sans justes motifs.

DR

D’où vient votre attachement pour les chats, les animaux et les causes qui les défendent?
J’ai toujours considéré les animaux comme différents mais égaux. Il a toujours été évident pour moi que ces êtres sensibles et intelligents doivent être respectés. Cette planète n’appartient pas qu’aux humains et les crises écologiques que nous traversons sont une sonnette d’alarme. Nous devons arrêter d’exploiter et d’abuser les animaux. J’ai grandi avec des chats: ce sont des êtres fascinants, drôles et intelligents qui m’ont toujours apporté beaucoup d’amour et de réconfort.

Quelle relation entretenez-vous avec Tomi Tomek?
Nous nous sommes rencontrées quand j’étais Miss Suisse. Sachant l’amour que je porte aux chats et aux animaux en général, elle m’avait contactée pour que je devienne la marraine de la fondation «SOS Chat». On s’est tout de suite très bien entendues. J’admire énormément Tomi, c’est une vraie guerrière qui n’a pas peur de faire du bruit pour défendre les causes qui doivent être défendues. Elle a voué sa vie à aider les autres et les animaux. Son courage est impressionnant.

Ton opinion

30 commentaires