29.10.2012 à 13:30

«Nous ne sommes pas les censeurs du Net»

Controverse

Accusé de fricoter avec un projet européen de flicage du Web, le Parti pirate suisse publie pour sa défense les documents de travail du groupe Clean IT. Son vice-président, Pascal Gloor, répond aux critiques.

par
Simon Koch
Pour Pascal Gloor, il revient à l'internaute citoyen de «filtrer» le Net. Le «crowdsourcing» permettrait d'éviter la censure étatique en amont.

Pour Pascal Gloor, il revient à l'internaute citoyen de «filtrer» le Net. Le «crowdsourcing» permettrait d'éviter la censure étatique en amont.

Christian Bonzon/Archive

Bouton de délation, interdiction de l’anonymat, dénonciation automatique de contenus litigieux… le projet Clean IT a suivi des voies radicales pour lutter contre la présence terroriste sur internet.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!